Fratelli Tutti

Vendredi 5 Mars : chapitre 4

Vendredi 5 Mars 2021, à 18 h,

partage sur le 4ème chapitre de l'encyclique.

 «Un coeur ouvert au monde».

En 3 parties : 

Les limites des frontières

- Les dons réciproques

L'échange fécond

La gratuité qui accueille

- Local et universel

La saveur locale

L'horizon universel

A partir de la région de chacun

*************

TEXTE INTEGRAL

Sur le site de la Mission de France au bas de la page d'accueil : 

https://missiondefrance.fr/lencyclique-fratelli-tutti/

*****************

 Retrouvez les prières lues lors des partages sur "Fratelli Tutti" ici : A lire, à prier

Commentaires libres suite au partage sur le chapitre 2

Trois notes d écoute, télé ou radio sur Levinas, l’œcuménisme, le vendredi saint écrites sans doute en 1995.

 Transmis par Bernard F.

1.  de  l’émission apostrophe peut-être en 1995 ?

Pour Levinas la relation avec Dieu se confond exclusivement avec l’exigence éthique et la responsabilité de chacun devant les autres : Autrui me regarde. Pas de parole divine mais le regard de l’autre où je lis le commandement : tu ne tueras point. La responsabilité de chacun vient dans la concrétude  de la relation à l’autre

La philosophie de Lévinas est vrillée au centre d’Auschwitz. Quel est le sens humain d’Auschwitz ?

Pour Lévinas, je ne puis être moi que dans l’allégeance à autrui . Il y a obligation d’abriter toute l’humanité de l’Hommedans la cabane de sa conscience ouverte  à tous les vents. Auschwitz est la façon radicale et extrême de se soustraire à cette obligation.

Civilisation juive ou européenne est une civilisation de l’intériorité. Lévinas , à cet étudiant latino-américain qui l’interroge pour savoir où il a rencontré » ce moi gardien de l’autre », répondit « ici même  dans ce groupe de gens qui auraient bien pu s’occuper de leur perfection intérieure et qui pourtant n’ont d’autre sujet que la crise des masses en Amérique latine »

Intérêt de l’œuvre de Levinas porté par J.P.II. Le retour progressif sur le devant de la scène des philosophies du sujet ont fait de cette philosophie du moi et de l’autre un des jalons important de la pensée contemporaine Ne propose-t-elle pas à sa manière une nouvelle formulation à l’exigence et à l’engagement .

2. De l’époque de l’encyclique de JP 2  sur l’engagement œcuménique en 1995 ?

La tolérance, l’amour du prochain sont des postulats intrinsèques au Coran, à l’ancien et au nouveau testament.

Cette manifestation œcuménique est une manière de vivre notre foi, de ne pas dissocier nos actes de nos paroles dit la Pasteur

Aimer c’est voir l’image de Dieu dans l’homme d’après le président de l’association des musulmans

 

3. du vendredi saint de cette année-là ?

Le Christ, affirme le patriarche orthodoxe, continue d’être crucifié dans les martyrs et dans les témoins de chaque peuple et de chaque pays .

Même affirmation du pape : »Les mystères de l’agonie et de la mort du Christ se poursuivent aujourd’hui dans la souffrance d’individus et de peuples durement éprouvés par la violence et la guerre ».

 

 

Merci à vous deux, à vous trois pour vos réponses.

 

 Pas plus que Jean-Yves je ne suis philosophe mais le mot "allégeance à l'autre" signifie à mon sens que  de l'autre, je suis  le vassal et qu'il est mon roi, qu'en tous cas il est plus grand et plus important que moi et que je dois être à son service.C'est déjà pas pas mal de poser l'allégeance à autrui comme principe de conduite philosophique mais bien sûr l'évangiledu Bon Samaritain fait  encore beaucoup mieux: il met en scène l'amour par un seul et le refus de l'amour par la majorité.

 

       J'aime bien la  philo parce qu'elle peut permettre de discuter de l'humain avec d"'autres"  beaucoup d'autres qui refusent à la fois Dieu et Satan. L'existence de ce dernier comme dit Jacques Juillard est encore plus nié que Dieu par le monde d'aujourd'hui, pire même il est devenu attrayant.(cf: le film Parasite en 2019)       

 

     Incités par Fratelli Tutti nous avons discuté d'une des plus belles paraboles de l'évangile. Alors ne serait-il pas intéressant de continuer dans cette voie  en étudiant toutes les paraboles où au moins celles qui heurtent le bon sens. Comment expliquer la parabole du fils prodigue, celle de l'ouvrier de la dernière heure, celle des vignerons homicides  etc..à des enfants à des petits enfants en particulier à ma petite fille de 10 ans qui me dit :"raconte moi une histoire"

 

 

Rencontre du 28 novembre 2020

1) Une encyclique prophétique qui ose.

Nous pourrons y puiser de la force.

- La dimension interreligieuse est très présente et c'est audacieux de la part du pape :

Pour l'encyclique précédente "Laudato Si" il dit dès le début avoir été inspiré par Le patriarche orthodoxe Bartholomée,

Pour "Fratelli Tutti" il s'est inspiré de ses rencontres avec le Grand Imam Al Altayyeb.

 

- La lecture de cette encyclique peut se partager avec des croyants d'autres religions et avec des non-croyants. Le pape annonce d'ailleurs qu'il s'adresse à tous les hommes. (et femmes !)

- L'amitié sociale : deux mots reliés. L'un est réservé d'habitude à l'intime, l'autre au collectif. Le concept de fraternité s'en trouve élargi, hors de nos frontières de toutes sortes.

 

2) Une invitation à nous décentrer. Ecouter l'autre pour avancer ensemble. Et lorsque l'autre semble enfermé dans sa logique, croire que Dieu fera le reste.

Car : "Dieu continue à semer "(§ 55)

Au début de ce chapitre, le pape passe en revue les impasses où nous nous fourvoyons en voulant dominer le monde. Mais il y a une ouverture.

Il nous invite ensuite à nous décentrer : à reconnaitre les semences que Dieu sème autour de nous et à prendre des initiatives.

Exemple : ces gestes de solidarité que l'on a vu fleurir lors de la quête de la Banque Alimentaire et qui redonne force et espoir.

 

3) Paradoxe de notre situation : progrès technique, mais pas de progrès éthique, social au niveau du monde entier.

Pose la question : quel modèle de société, d'Eglise voulons-nous ?

Une société, une Eglise où les ordres descendent d'en haut ou une société, une Eglise de relations, de confrontations ?

Certaines ombres citées dans ce chapitre, sont inhérentes à l'être humain et ont été présentes à toute époque. D'autres sont spécifiques à aujourd'hui.

 

4) Le pape dénonce l'absence de cap commun pour l'humanité. Quel pourrait être ce cap sans tomber dans l'idéalisme ? Participer à créer une vie plus belle là où l'on est, s'opposer sans violence à ce qui est atteinte à la dignité d'autrui. Pour cela il faut une base solide à nos convictions et rester dans son domaine, sans vouloir parler à la place de ceux qui ont d'autres éléments de par leur place.

 

Progresser en humanité est quelque chose qui se travaille au long cours.

Texte intégral sur la site de la Mission de France : https://missiondefrance.fr/lencyclique-fratelli-tutti/

Rencontre du 31 octobre 2020

Présentation de l'encyclique "Fratelli tutti", par une vidéo avec 3 regards sur l'encyclique : Dominique Greiner de La Croix ; Benoît Roze, de la communauté de l'"Emmanuel" ; Mgr Dubost.

L'encyclique est signée à Assise sur la trace de François d'Assise (le "poverello"). Elle tire son titre des Admonitions de saint François d’Assise, qui utilisait ces paroles «en s’adressant à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile» 

Cette encyclique prend place dans la pensée sociale de l'Eglise en ce début de 21ème siècle, à la suite de "Laudato Si" : chacun de nous est frère des hommes et de la création.

C'est l'amour qui fait tout tenir contre l'individualisme, le libéralisme et le populisme.

La terre m'est donnée mais c'est pour le bien de tous.

Quels sont les grands idéaux mais aussi les voies concrètes à parcourir pour construire un monde plus juste et plus fraternel dans nos relations quotidiennes, dans notre vie sociale, dans la vie politique, dans les institutions?

C’est la question à laquelle veut répondre "Fratelli tutti.

Nous devons partir du local, de nos racines pour dialoguer, s'ouvrir aux autres en s'ancrant dans la prière, au lieu de rester entre nous.

Il y a urgence à mettre en place de manière concrète une fraternité dans notre pays, comme antidote au terrorisme qui vise à installer l’angoisse dans notre société.

8 chapitres

  1. 1.     «Les ombres d’un monde fermé»,

Diagnostic sur le monde, sur la planète .

La mondialisation nous rapproche, mais ne nous conduit pas à la fraternité.

 

  1. 2.     «Un étranger sur la route».

Le Bon Samaritain aspect majeur de l'encyclique, est la figure de l'amitié sociale appelée par le pape. Un cœur qui aime est un cœur qui voit, celui qui a besoin de moi, ceux qui sont des abîmés de la vie autour de moi.

 

  1. "Penser et gérer un monde ouvert".

Devenir frère c'est beaucoup plus que cohabiter. S'armer de fraternité pour cette 3ème guerre mondiale pour la fraternité.

 

  1. 4.      «Un cœur ouvert au monde entier»

Le droit à tout homme de ne pas migrer (Cf. Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1948).

 

  1. 5.      «La meilleure politique»,

Centrée sur la dignité humaine et le bien commun à disposition de tous.

Importance de la liberté mais Incohérence du libéralisme

 

  1. 6.     "Dialogue et amitié sociale"

Un «art de la rencontre» avec tous, aussi avec les périphéries du monde et avec les peuples premiers, parce qu’on «peut apprendre quelque chose de chacun, personne n’est inutile».

 

  1. 7.      «Parcours d’une nouvelle rencontre»,

Valeur de la promotion de la paix car la guerre est une menace constante.

 

  1. 8.     "Les religions au service de la fraternité dans le monde» 

Un chemin de paix entre les religions à tracer.

Une Eglise qui sort de ses temples.

 

Décision d'étudier cette encyclique sur les 8 mois à venir à raison d'une soirée par mois.

1ère soirée : samedi 28 novembre 2020, 18h à 20 h, préparée par J-Marie

2ème rencontre samedi 9 janvier 2021 préparée par Claude et M-Antoinette

 

Réactions :

- Importance des petites choses du quotidien, là où l'on peut agir. La bienveillance est contagieuse.

- Les réseaux sociaux : tout dépend de ce que l'on en fait. Ex : "Z Event"[i] sorte de téléthon sur réseaux internet qui a récolté 5 millions d'euros pour Amnesty International

- Ressourcement intéressant sur des sites d'autres croyants.

- La prière doit être au centre de nos vies pour pouvoir rencontrer l'autre en vérité. Il faut être nu pour vraiment rencontrer (Cf "Le destin"[ii] film de Youssef Chahine)

 

N.B. Bilan sur le mode de communication en visioconférence : ce mode de communication nécessite une habitude pour prendre la parole et participer pleinement. L'habitude pourrait venir car l'épidémie qui empêche les rassemblements n'est pas finie !

 



[i] Z Event est un projet caritatif dont le but est de rassembler plusieurs animateurs spécialisés dans le streaming de jeux vidéo sur internet pour un marathon s’étalant sur tout un week-end.

Pendant plus de 50h, les participants diffusent du contenu en direct tous ensemble et encouragent les spectateurs à se mobiliser pour soutenir une association caritative.

 

[ii] Désirant amadouer les intégristes, le calife el-Mansou ordonne l'autodafé de toutes les œuvres du philosophe andalou Averroès dont les concepts influenceront non seulement l'âge des Lumières en Occident, mais toute la pensée humaine. Les disciples d'Averroès et ses proches décident d'en faire des copies et de les passer à travers les frontières.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

14.06 | 07:34

Bonjour à tous. Les commentaires de ce Blog sont limités à 160 caractères. Pour donner votre avis plus longuement, envoyez un mail à : transhumances13@gmail.com

...
13.06 | 07:16

mmo po

...
06.04 | 12:01

Merci

...
14.01 | 15:14

Oui, Marie-Thérèse, ii y en aura.
Bonne journée

...
Vous aimez cette page