Actualité des amis et partenaires

Vœux à l’occasion de la fête de l’Aïd el Fitr, 2020

Eglise Catholique du diocèse d’Aix en Provence et Arles

 Mai 2020

 Vœux à l’occasion de la fête de l’Aïd el Fitr, 2020

 

Chers amis Musulmans,

 

Vous venez de vivre le temps du Ramadan.

Nous sommes heureux de vous souhaiter une bonne fête de l’Aïd el Fitr.

Cette année les temps de fraternité partagés depuis ces dernières semaines se sont ancrés sur la confiance, et l’amitié, entretenues entre nous toutes ces dernières années, mais aussi comme une suite à la rencontre du Grand Imam d'Al-Azhar Ahamad al-Tayyib et du Pape François le 4 Février 2019 à Abou Dhabi pour la signature du « Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et le vivre ensemble ».

En écho à cet événement, un appel au jeûne et à la prière a été lancé le 14 Mai 2020. Un bon nombre d’initiatives ont été prises. Merci pour ces temps forts partagés.

La pandémie a touché l’humanité toute entière. Elle est pour chacun et tous ensemble une mise à l’épreuve de notre soif de puissance et de domination, de maitrise, qui nous met face à notre finitude humaine et nous invite à l’humilité.

Croyants, nous avons été mis à l’épreuve dans nos manières de célébrer, la pâque pour les juifs, la semaine sainte, Pâques, l’ascension et, dans quelques jours, Pentecôte pour les chrétiens, c’est à dire le sommet de la vie chrétienne, le mois béni du Ramadan, puis maintenant, la fête de l’Aïd el fitr pour les musulmans et tant d’autres encore….

 

C’est une invitation sans doute, à purifier nos pratiques pour nous présenter devant Dieu dans la nudité de notre foi, sans artifices. Une invitation à jeûner de nos habitudes qui nous font perdre souvent le sens de ce que nous croyons et célébrons ; jeûner d’une prière trop ostentatoire, spectaculaire qui cherche parfois à être vue des hommes plus qu’à chercher l’intimité du cœur de Dieu.

Comme le rappelle Jésus dans l’Évangile selon St Matthieu (6, 6) :

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

Le Coran 7, 205 exprime pour sa part :

« Rappelle ton Seigneur en ton âme, dans la crainte et l’humilité, à voix contenue, soir et matin. Ne sois pas du nombre des indifférents »

C’est ce chemin là qu’il nous a été donné de parcourir durant ces jours de confinement, dans le secret de nos maisons et de nos cœurs. 

Ces jours, ces mois, nous ont été donnés pour nous rapprocher de Dieu et, nous approchant de Lui, pour nous faire proches aussi de tant d’hommes, de femmes, d’enfants dans la souffrance, ces déjà pauvres, appauvris encore par la crise, en attente d’une parole de consolation et du pain de chaque jour.  C’est pour nous une invitation au partage, à la solidarité.

Et nous pouvons rendre grâce pour tout ce qui a pu s’inventer de gestes de partage et de soutien et qu’il ne faudra pas oublier dans les temps qui s’ouvrent sans doute encore bien difficiles.

Cette crise n’est pas une épreuve envoyée par Dieu pour nous punir car le Dieu auquel nous croyons ne veut que la vie pour nous.

Mais nous savons dans la foi que Dieu peut nous donner le courage de faire de ce temps douloureux le lieu d’une nouvelle naissance. 

Il nous invite à la conversion du cœur à nous tourner davantage vers Lui, le Tout Autre, et vers tous les autres comme vers notre terre à protéger, respecter.

 

Que notre prière commune qui s’élève vers l’Unique nous donne la force de nous libérer de toute forme de mal, inspire aux chercheurs de trouver les remèdes nécessaires pour soigner cette pandémie, éclaire tous les gouvernants et décideurs politiques et économiques et les conduise sur des voies de sagesse.

 

Que notre prière commune s’élève vers l’Unique pour lui demander de changer nos cœurs, de les rendre toujours plus fraternels, plus humbles, plus simples, plus respectueux les uns des autres et de notre maison commune. 

 

Et que le Dieu de toute miséricorde accorde à chacun, chacune sa Paix, qu’il vous couvre de sa bénédiction.

Que cette bénédiction illumine chacune de vos familles, chacune et chacun de vous.

 

Bonne fête à vous tous.

Aïd Mabrouk.

Monseigneur Christophe DUFOUR                                    P. Jean-Yves CONSTANTIN

Evêque d’Aix et Arles                                                    Service diocésain pour les Relations                                                                                           avec les Musulmans

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

14.06 | 07:34

Bonjour à tous. Les commentaires de ce Blog sont limités à 160 caractères. Pour donner votre avis plus longuement, envoyez un mail à : transhumances13@gmail.com

...
13.06 | 07:16

mmo po

...
06.04 | 12:01

Merci

...
14.01 | 15:14

Oui, Marie-Thérèse, ii y en aura.
Bonne journée

...
Vous aimez cette page