Notre terre

COP27: des réseaux chrétiens réagissent

Alors que les « parties » des pays du monde se rassemblent en Egypte pour la COP27, diverses réactions de réseaux chrétiens sont à noter. Petite sélection subjective.

D’abord celle des amis de l’association protestante A Rocha, en lien avec une autre association de solidarité (Le Sel), avec le soutien du CNEF, proposent des intentions de prière et publient cet appel...

Lire la suite ici : 

https://eglisesetecologies.com/2022/11/09/cop27-des-reactions-et-des-prieres/

COP27 : Les déplacés climatiques

Durant la COP27, chaque chef d’État ou représentant a trois minutes de prise de parole durant les deux premiers jours de la session. Le Saint Siège s'est exprimé dans ce cadre, par la voix du cardinal Parolin, secrétaire d'Etat. Son intervention a surtout porté sur la réalité des déplacés climatiques, souvent laissés "sans solution tangible". […]

Lire la suite ici : 

https://eglisesetecologies.com/2022/11/10/cop27-les-migrants-lanceurs-dalerte/

Adresse œcuménique du Conseil des Eglises Chrétiennes de France

Adresse œcuménique pour le COP27 sur le climat et la COP15 sur la biodiversité.

28 octobre 2022.

A lire ici : https://ahp.li/66d7e034a2daf67f6f6e.pdf

 

La désobéissance civile, des règles pour s’affranchir des lois

De l’opposition à l’esclavagisme au XIXᵉ siècle à la lutte contre le saccage de la planète aujourd’hui, la désobéissance civile a fréquemment été brandie par des activistes. Mais le concept répond à des critères précis. Par Anne Chemin (In Le Monde Nov 2022)


Histoire d’une notion. Jet de soupe sur un tableau de Van Gogh, blocage d’autoroutes, extinction d’enseignes lumineuses la nuit : au nom de la lutte contre le dérèglement climatique, de plus en plus de militants écologistes commettent des actes de désobéissance civile. 

A lire ici : https://ahp.li/954597bdb75eebe8ba6d.pdf

 

Financement des énergies fossiles

Financer les énergies fossiles pose un problème moral aux chrétiens.

En pleine COP27, le Mouvement Laudato si’ et le CCFD-Terre solidaire appellent au désinvestissement des énergies fossiles, et soulignent le rôle des chrétiens dans la conversion écologique.

A lire ici : https://ahp.li/499e1368a13b0acff3ab.pdf   

Novembre 2022

COP 27 Six idées pour s’engager pour le climat

https://www.la-croix.com/environnement

Ressources : S’informer (vraiment) sur le changement climatique

Savoir est la première marche pour agir. L’OCE, l’Office for Climate Education, a été créé en 2018 par des scientifiques et la fondation La main à la pâte, pour donner accès à des informations de qualité sur le changement climatique. Le but est de fournir aux enseignants (et aux citoyens !) des données fiables et pédagogiques, fondées sur les rapports du Giec, le groupe d’experts de l’ONU sur le climat, dont l’OCE est un membre observateur.

À lire aussiCOP27 2022 : tout ce que vous devez savoir sur la conférence de Charm-El-Cheikh

Toutes ces ressources sont gratuites, traduites en plusieurs langues (anglais, français, allemand, espagnol) et libres de droits. Des programmes spécifiques sont proposés aux enseignants, mais chacun peut trouver de quoi étancher sa soif de connaissances. Forêts, agriculture, sols, océans, glaciers, cyclones, mangroves… À vous de choisir !

oce.global

Associations : Soutenir le Réseau action climat

Connaissez-vous le RAC ? Créé en 1996 à l’initiative de quatre organisations écologistes (France nature environnement, le WWF, Greenpeace et Les Amis de la Terre), le Réseau action climat compte aujourd’hui 27 associations en France, qui ont uni leurs forces pour accélérer la prise de conscience des enjeux climatiques et la transition écologique de la société.

À lire aussiCOP27, ces « 100 milliards de dollars » au cœur des tensions

Son atout ? Mêler des cultures associatives différentes et des domaines de compétences divers : politique énergétique, transports, alimentation, protection de la biodiversité… Ses représentants, toujours présents dans les COP, y jouent un rôle important qui s’inscrit dans une action plus large. Le RAC fait en effet partie du réseau mondial Climate Action Network International, qui regroupe
1 300 ONG dans 120 pays.

reseauactionclimat.org

Écosystèmes : Donner la parole à l’océan

Les océans sont les grands alliés du climat – ils absorbent 23 % des émissions mondiales de CO2 ! Ils sont pourtant bien malmenés : pollutions, surpêche, acidification… Pour tenter de les protéger, deux grands océanographes, Véronique et François Sarano, qui participèrent à l’aventure Cousteau, ont fondé, en 2002, l’association Longitude 181.

À lire aussi« Conversion écologique », les Églises chrétiennes interpellent Emmanuel Macron avant la COP27

Son objectif ? Rassembler les usagers du milieu marin pour lutter contre ces fléaux qui abîment les mers et entravent leur rôle de « puits de carbone ». Ses outils ? L’information et la sensibilisation des citoyens, notamment à travers des campagnes comme celle qui, en 2007, a encouragé le vote d’une loi interdisant la pêche des requins en Polynésie. Longitude 181 travaille aussi bien sur la gouvernance des océans que sur les gestes citoyens, du boycott des produits néfastes pour les espèces à la plongée écoresponsable.

En direct : Suivre la COP27

Avec plus de 2 000 intervenants (chefs d’État et de gouvernement, scientifiques, grands témoins, ONG, etc.) qui vont échanger sur 300 thématiques, la COP27 a de quoi impressionner. Comment faire pour suivre la conférence… sans y perdre son latin ? Bonne nouvelle : de nombreux acteurs mènent un précieux travail de décryptage. Des climatologues, par exemple, à suivre sur Twitter, comme Christophe Cassou (@cassouman40) ou Valérie Masson-Delmotte (@valmasdel), des économistes, comme Céline Guivarch (@CelineGuivarch) et d’autres scientifiques.

À lire aussi Climat : avant la COP27, les engagements des États ne « sont pas à la hauteur »

On peut aussi consulter les comptes rendus d’institutions, de think tanks (laboratoires d’idées) ou d’ONG, notamment le Haut Conseil pour le climat (hautconseilclimat.fr), l’Institut du développement durable et des relations internationales (iddri.org), La Fabrique écologique (lafabriqueecologique.fr) ou le Réseau action climat (reseauactionclimat.org). Et bien sûr les quotidiens nationaux, comme La Croix sur la-croix.com ! Incontournables également : le site officiel de la COP27 (cop27.eg) et celui de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (unfccc.int).

Biodiversité : Financer des forêts durables

Les incendies ravageurs de l’été 2022 ont aggravé, en France et ailleurs, la vulnérabilité des forêts. Double peine pour la planète ! Car si elles en sont victimes, les forêts sont aussi de formidables boucliers face au réchauffement climatique. En France, les 16,9 millions d’hectares d’espaces forestiers captent ainsi 15 % des émissions de gaz à effet de serre du pays.

À lire aussi Climat : l’Agence internationale de l’énergie prévoit un pic des émissions de CO2 liées à l’énergie en 2025

Bien consciente de ce rôle crucial de puits de carbone, l’association Sylv’ACCTES soutient des propriétaires engagés dans une sylviculture durable. Selon Loïc Casset, son délégué général, il s’agit « de faciliter la germination des graines, d’identifier les arbres d’avenir plus adaptés, de diversifier les espèces afin de prévenir les maladies ». Collectivités, entreprises et citoyens peuvent devenir mécènes de Sylv’ACCTES qui, en six ans, a accompagné 600 sylviculteurs et financé 6 000 hectares de travaux forestiers.

Écogestes : Changer ses habitudes

Sensibiliser les élèves aux écogestes, c’est bien. Accompagner leurs parents, c’est encore mieux ! Tel est l’objet du projet « J’ai décidé », mené dans la communauté de communes d’Erdre et Gesvres – 62 000 habitants –, au nord de Nantes. Le projet utilise la méthode de la société E3D, spécialiste des changements de comportement. Deux cents familles, recrutées dans quatre écoles de ce secteur rural, se sont portées volontaires pour mettre en place 15 écogestes et évaluer leur faisabilité au fil du temps.

À lire aussiAux portes de l’Amazonie colombienne, le bétail dévore la forêt

Les défis ? Installer sur les robinets un « mousseur » d’eau pour réduire sa consommation jusqu’à 60 %, éteindre ses appareils électriques, marcher ou pédaler sur de courtes distances, utiliser des recharges pour limiter les emballages, etc. Les familles sont appelées régulièrement par E3D pour faire le point sur les leviers, mais aussi les freins. Des enseignements ensuite utiles aux élus locaux afin d’ajuster leurs politiques de transition écologique.

 https://www.la-croix.com/Religion/PODCAST-animaux-sont-ils-semblables-2022-06-29-1201222520

 https://www.la-croix.com/Religion/PODCAST-Doit-sauver-planete-2022-05-25-1201216841

 https://www.la-croix.com/Religion/PODCAST-Sobriete-heureuse-fausse-promesse-2022-07-27-1201226561

 https://www.la-croix.com/Religion/PODCAST-Le-christianisme-est-responsable-crise-ecologique-2022-09-28-1201235231

 

Pour une vraie conversion écologique

Pour une  vraie conversion écologique » Dominique Greiner Rédacteur en chef à La Croix

Entrer dans une dynamique intellectuelle de conversion écologique, c’est intégrer dans ses décisions le devenir des plus pauvres, la préservation de toutes les créatures qui peuplent la terre, le souci des conditions de vie, des générations futures.

Deux événements importants vont s’ouvrir dans les jours qui viennent : la 27e Conférences des partis sur le climat (COP 27) qui se tiendra du 6 au 18 novembre au Caire (Égypte) et la 15e Conférence des partis (COP 15) sur la biodiversité prévue, du 7 au 19 décembre, à Kunming (Chine). Ces rendez-vous internationaux sont l’occasion pour les représentants des nations de faire le point sur leurs engagements respectifs en faveur de la planète et des créatures qui l’habitent. Hélas force est de constater l’écart important entre les promesses – qui sont pourtant bien en deçà des besoins – et les réalisations. « La faiblesse de la réaction politique internationale est frappante » constatait déjà François en 2015 dans Laudato si’ (n° 54). Depuis la situation du climat et de la biodiversité ne s’est pas améliorée. Bien au contraire.

Pour que les choses changent, nous avons besoin d’une « vraie “conversion” écologique » affirment le pasteur Christian Krieger, Mgr Éric de Moulins-Beaufort et le métropolite Dimitrios, dans une lettre commune adressée le lundi 31 octobre, à Emmanuel Macron. Dans ce texte, les trois coprésidents du Conseil d’Églises chrétiennes en France reprennent une expression déjà utilisée par Jean-Paul II et développée dans Laudato si’.

On comprend bien que cet appel à la conversion adressé à un responsable politique n’est pas de nature religieuse. Il s’agit plutôt d’une conversion intellectuelle : pour que la problématique écologique soit vraiment prise au sérieux dans les décisions à prendre, au niveau national et international. On peut en effet « savoir » l’urgence de la crise climatique et les menaces sur la biodiversité, sans pour autant vraiment les « intégrer » dans son horizon de pensée et de décision. Comme si ces questions n’étaient pas vraiment centrales ou prioritaires. « Nous ne croyons pas ce que nous savons », écrit le philosophe Jean-Pierre Dupuy.

Entrer dans une dynamique intellectuelle de conversion écologique, c’est donc accepter de rompre avec des habitudes de penser et d’agir qui préservent en premier lieu les intérêts des pays les plus riches. C’est voir plus large, plus loin, plus profond en intégrant dans l’horizon de ses décisions le devenir des plus pauvres, la préservation de toutes les créatures qui peuplent la terre, le souci des conditions de vie, des générations futures. Pour opérer un tel changement intellectuel, le mot conversion n’est pas trop fort.

 

"Eglises et écologie" : Actualité de la prise de conscience écologique chrétienne

Le Blog de Dominique Lang tente de suivre l’actualité des Eglises chrétiennes en lien avec les thématiques de l’écologie. Il constitue aussi, peu à peu, un lieu ressources pour les textes et déclarations dans ce domaine des décennies passées.

L’auteur de ce blog (Dominique Lang), prêtre assomptionniste, est scientifique de formation et journaliste (à La Croix et actuellement au magazine LE PELERIN). Il a participé, il y a quelques années au lancement de la revue « Les Cahiers de Saint Lambert » qui a existé pendant deux ans et demi..

A consulter ici : https://eglisesetecologies.com/

"La Lettre" : le film

« The Letter », quand les inquiétudes du pape sur l’environnement deviennent une superproduction YouTube

Le pape François est au centre d’un documentaire produit par YouTube, sorti le 4 octobre. Une manière  pour le Vatican de promouvoir le message de l’encyclique écologique et sociale Laudato si’, publiée en 2015.

Le film a été présenté en grande pompe dans la salle du Synode, mardi 4 octobre. Un lieu symbolique, mais aussi une date significative, puisque c’est le jour de la Saint-François-d’Assise que le Vatican a choisi de rendre public The Letter, un film sur le message écologique du pape François.

Produit par YouTube, ce film de quatre-vingts minutes, réalisé en anglais mais disponible en plusieurs autres langues – dont le français –, présente le parcours de quatre personnalités, chacune venue d’une« périphérie » particulièrement touchée par le changement climatique, et leur rencontre avec le pape François...

Suite à lire ici : 

 

https://ahp.li/5ed15c55d5dd94bcd3dd.pdf

In La Croix, par Loup Besmond de Senneville (à Rome)

Le Pape aux jeunes...

 

Le Pape aux jeunes: ne cessez jamais de rêver d'un monde meilleur Dans un message adressé aux participants du "Pacte éducatif mondial Orsolino", François les exhorte à faire émerger la beauté, reflet de la beauté divine, qui n'a pas peur de se salir les mains. L'invitation est de ne jamais se sentir fatigué, de s'ouvrir à l'accueil, de défendre la création.

 https://ahp.li/e087484842204878112d.pdf

 

Des jeunes entrepreneurs écoutent le Pape...

Des jeunes entrepreneurs écoutent le Pape à Assise sur le modèle de développement à favoriser.

Les 22, 23 et 24 septembre 2022 réunis à Assise, un millier de jeunes entrepreneurs et économistes venus du monde entier ont partagé leurs réflexions sur le modèle de développement économique à favoriser.

Le pape François leur a dit : ces « sacrifices » passent par la mise en œuvre d’un
« courage nouveau » : celui consistant à « abandonner les sources d’énergie fossile » et à « accélérer le développement de sources à impact nul ou positif ». « Une société et une économie sans jeunes sont tristes, pessimistes, cyniques », a jugé le pape.
« Attention au caractère gazeux de la finance, il faut ramener l’activité économique à ses racines humaines », a-t-il conseillé. « Grâce à Dieu, vous êtes là », a-t-il affirmé.

Si cette génération est nécessaire, aux yeux du pape, c’est que la précédente « vous a laissé en héritage de nombreuses richesses, mais nous n’avons pas su préserver la planète, et nous ne préservons pas la paix ». Fustigeant « le paradigme économique du XXe siècle, qui a spolié les ressources naturelles et la terre », et comparant les changements nécessaires au combat du roi David contre le géant Goliath, le pape François a souligné que sans modification profonde du système économique, aucune « transition écologique » ne sera possible.

 

 

Déranger l'économie

Le pape François invite régulièrement les jeunes à laisser émerger leurs idées et leurs rêves pour l’Église et pour le monde, quitte à bousculer les habitudes en semant « la pagaille ».

Lui-même ne cesse de donner l’exemple en bousculant le protocole au cours de ses visites pastorales, en dénonçant sans ménagement les dysfonctionnements cléricaux au sein de l’Église, en usant de formules choc pour dénoncer l’égoïsme et l’inertie des nations face aux drames qui se jouent dans ce monde : « mondialisation de l’indifférence » devant la situation des migrants, « culture du déchet » dans des sociétés qui excluent les faibles et les vieux, « économie qui tue » parce qu’elle est « sans visage », soumise à « l’impérialisme de l’argent » et du « marché divinisé »… Des mots pas toujours bien reçus, tellement ils sont dérangeants pour ceux que le cours actuel du monde arrange… et qui ne voient pas, ou ne veulent pas voir, que notre monde marche sur la tête.

Mais pour que le cours des choses change, il faut s’en donner les moyens. Il faut commencer par oser penser autrement, explorer d’autres cadres de pensée, faire preuve de créativité, imaginer d’autres possibles. Sans renouvellement de nos manières de penser et d’agir, nous ne sortirons pas de la crise économique, sociale et environnementale que nous endurons.

C’est précisément à cet effort de créativité que sont conviés les centaines de jeunes venus du monde entier et engagés dans l’économie * (comme économistes, chefs d’entreprise, acteurs du changement…) rassemblés à Assise du 22 au 24 septembre. Au cours de cet événement intitulé « L’Économie de François », ils pourront laisser aller leur imagination en vue d’une conversion radicale du fonctionnement de l’économie moderne.

L’économie, parce qu’elle nous permet d’accéder aux biens et aux services dont nous avons besoin pour vivre, est une réalité humaine essentielle. Les chrétiens ne peuvent s’en désintéresser en raison même de leur fidélité au Christ qui a vécu notre condition d’homme, qui a mangé, bu, travaillé.

À charge pour eux de faire en sorte que des mots essentiels de leur foi — comme partage, don, communion, confiance, justice, paix, souci des plus faibles, respect de toutes les créatures — aient droit de cité dans la sphère de l’économie. Place donc à l’imagination pour déranger le fonctionnement économique actuel.

Le pari du pape François sur ces jeunes économistes qui « dirigeront de grandes entreprises ». A lire ici :

https://ahp.li/bcfafa5bc8b7a56c624c.pdf

Conférence dans le cadre de "Eglise Verte".

Nous, le groupe Pollen d’église verte, avec notre Comité d’église verte de la Chapelle de Fuveau (Marseille 13e), avons l'honneur de vous inviter à 

une conférence avec Jean-François MOUHOUT, directeur d’A Rocha France, 

le samedi 8 octobre 2022 à 20H

à la Chapelle de Fuveau, 24 av de Fuveau 13013 Marseille.

 

Jean-François Mouhot, docteur en histoire, auteur et conférencier, a étudié et travaillé dans plusieurs pays. Il est actuellement directeur d’A Rocha France, une organisation chrétienne de protection de la nature et de l’environnement, agissant dans toute la France, et dont le siège se situe aux Courmettes, près de Nice. Jean-François nous amènera un partage pertinent de l’histoire et les actualités de la crise écologique en lien avec la foi. Un temps pour questions-réponses sera prévu.

 

Planning détaillé du weekend 8-9 octobre 2022 

En permanence :

  •  l’exposition « Osez l’émerveillement » de Robin FOUCHIER, photographe naturaliste.
  • stand de livres et literature

Samedi 8 octobre 

14h30 Accueil

15h Rencontrons POLLEN ! 

Partages d’expériences et de photos, partage de la vie marine et la disparition des récifs coraux à Ile Maurice.

16h Visite au terrain visa vert 

Plantation dans les jardinières, prières, nettoyage du lieu, partie de pétanque, gouter sur place

18h30 Apéritif dînatoire à la Chapelle, avec Jean-François

19h45 Prestation de la Chorale Harmonie 

20h CONFERENCE « Le Créateur, la crise climatique et moi », Jean-François Mouhot, directeur d'A Rocha France.

 

Une collation suivra.

 

Dimanche 9 octobre

9h30 Classe biblique de Jean-François

 10h30 Célébration dominicale sur le thème de la création

 12h Repas en commun

 14h Ateliers DIY zéro déchets 

 Soins visage, fabrication de dentifrice, fabrication de déodorant, plantes en petits pots (pour enfants)

 15h FIN 

 

 Katie Young

 Responsable Église Verte Chapelle de Fuveau 

Ambassadrice d'Eglise verte

Ambassadrice d'A Rocha

 

Guerre en Ukraine et religions

 4 articles du Journal La Croix  lire  aux liens ci-dessous : 

Les relations compliquées entre Rome et les Eglises ukrainiennes

https://ahp.li/f856685a5b50473ff697.pdf

Le subtil équilibre de la diplomatie vaticane

https://ahp.li/f87b2d86a06e5ab4c491.pdf

Le pape va consacrer l’Ukraine et la Russie au Cœur immaculé de Marie

https://ahp.li/42439ae8e5aafd815117.pdf

Au séminaire orthodoxe en France le désarroi partagé...

https://ahp.li/75e9cd5bdd50edc30d95.pdf

L'encyclique imagée

Pour visionner le daiporama de présenation de l'encyclique "Laudato Si" : 

http://www.fichier-pdf.fr/2015/10/19/laudato-si-ppt/laudato-si-ppt.pdf

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

08.10 | 13:43

Verhelst «  quand je suis faible je suis fort «  Debout dans l’épreuve

...
08.10 | 13:41

Lire le témoignage très frappant et émouvant de Thierry Verhelst atteint de sla qui vit ce chemin de maladie et de dépendance comme un chemin de transcendance.

...
01.10 | 07:38

Le pire ,comme l'a dit Anne Sinclair à propos d'elle-même et de DSK ,c'est que ces affaires soient portées sur la place publique et hyper médiatisées

...
22.08 | 07:09

Merci pour ces messages de l'été. Ils me rejoignent en Corrèze où je suis venue visiter ma sœur aînée 90 ans, veuve récemment...Noël 2021.

...
Vous aimez cette page