Textes et Prières

Méditation de Frère Yves 18 ème semaine du temps ordinaire

 

Lundi 2 Aout 2021 :

Matthieu 14, 13-21

 

Qu'elle est belle cette manière de Dieu que Jésus nous révèle aujourd'hui !

Qu'elle est belle la liberté du Fils de Dieu à jamais Fils de l'Homme !

Qu'elle est belle son humanité dont les entrailles se tordent à la vue de ses frères et sœurs dans la peine !

"Ils n'ont pas besoin de s'en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger."

Quelle confiance en nous, ce cœur, cœur de Dieu !

"Nous n'avons là que cinq pains et deux poissons. Jésus dit : 'Apportez-les moi."

Dieu qui a reçu son humanité d'une humble jeune fille de Nazareth, ne prend pas ce qui ne lui est pas donné ! 

 

 

 



Dimanche 1er Aout 2021 :
Jean 6, 24-35

"Que devons-nous faire pour travailler aux oeuvres de Dieu"
"Jésus leur répondit :?
L'oeuvre  de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu"il a envoyé." 6, 28-29
L'échange de Jésus avec la foule se fait sur le mode de l'incompréhension. Mais comment donc peuvent-ils demander un signe éclatant, alors qu"ils viennent de manger à satiété?

C'est que, comme nous, ils sont attachés au VOIR et font dépendre le CROIRE de ce voir. Et Jésus de rappeler que l'OEUVRE de Dieu ne dépend pas du voir, ou, comme le dit bien Emmanuel LEVINAS, l'œuvre est ce que nous agissons sans en voir le résultat. Nous sommes dans la confiance de la foi.

 

 

 

 

La trinité

Les trois personnages représentés sont jeunes, image de la jeunesse éternelle de Dieu. Ils ont l’apparence des trois « anges » qui ont rendu visite à Abraham, au chêne de Mambré (Gn 18)

Tous les trois ont un cercle de lumière, identique, qui illustre leur gloire, identique. Le Fils la reçoit du Père de toute éternité en « Unique Engendré ». L’Esprit Saint la tient tout à la fois du Père et du Fils dont il procède : «il reçoit même adoration et même gloire »

Au centre, le CHRIST aux couleurs vives, celles de l’incarnation (rouge) et celle de Dieu (bleu)… tous les trois dans la même maison, désormais ouverte sur le monde...

Bonne Fête !

 

Prier avec une chanson de Kaddour Hadadj
Chanteur, écrivain, poète… et même auteur de BD ! (Dounia – 2019, éditions Riveneuve), cela fait maintenant quinze ans que HK (Kaddour Hadadi) le raconteur d’histoires, nous embarque à chacune de ses créations dans un univers de résistance musicale, poétique et dansante, rêveuse et entraînante, combative autant que fraternelle. https://hk-officiel.com/

Prier avec une chanson de Kaddour Hadadj (mode d'emploi)

Sur le blog de Soeur Michèle, un guide pour prier avec cette chanson

http://aubonheurdedieu-soeurmichele.over-blog.com/2021/05/prier-avec-une-chanson-de-kaddour-hadadj.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

R/ Oh mais dis-leur que l'on s'aime. Dis-leur que ça nous fait du bien
En quoi cela serait-il un problème. Nous nous tenons par la main
Oh mais dis-leur que l'on sème. Dis-leur que ça nous fait du bien
Non nous ne sommes pas un problème. Nous sommes le monde de demain


Dis-leur que c'est ainsi que naissent les colombes.

Dis-leur que c'est ici que commence le nouveau monde.

Dis leur nos cœurs qui s'ouvrent quand le monde s'isole
Dis-leur qu'on se retrouve émancipés des camisoles
Dis-leurs nos corps qui vibrent nos notes de musique
Dis-leur que nous sommes libres à chaque pas de danse sur la place publique
R/
Dis-leur qu'on est uni-es. Dis-leur qu'on est ensemble.

Dis-leur qu'on est en vie sur cette Terre qui nous ressemble
Dis-leur que l'on avance que c'est inexorable
Croisant nos différences suivant l'inaccessible étoile
 Dis-leur que l'on invente un autre chant des possibles
Comme ces oiseaux qui chantent au petit matin d'un grand soir, heureux et indociles
R/
Dis-leur que c'est ainsi que naissent les colombes
Dis-leur que c'est ici que commence le nouveau monde
Dis leur nos cœurs qui s'ouvrent quand le monde s'isole
Dis-leur qu'on se retrouve émancipés des camisoles
Dis-leurs nos corps qui vibrent nos notes de musique
Dis-leur que nous sommes libres à chaque pas de danse sur la place publique
R/

Prier avec une chanson de Kaddour Hadadj
Chanteur, écrivain, poète… et même auteur de BD ! (Dounia – 2019, éditions Riveneuve), cela fait maintenant quinze ans que HK (Kaddour Hadadi) le raconteur d’histoires, nous embarque à chacune de ses créations dans un univers de résistance musicale, poétique et dansante, rêveuse et entraînante, combative autant que fraternelle. https://hk-officiel.com/

J'ai choisi de croire en Dieu

Je n’ai pas de preuves scientifiques que Dieu existe,
pas plus que de ce qu’il peut y avoir après la mort.
Je vogue déjà sur la lagune des 80 ans, les doutes criblent ma foi.
Les questions m’envahissent face aux cruautés structurelles des puissants,
la souffrance des innocents,
la misère de tant de gens,
les catastrophes naturelles…
Où est Dieu ? Pourquoi n’intervient-il pas?
Pourquoi certains brigands vivent-ils aussi bien alors que tant de braves gens vivent si mal?
Pourquoi Dieu reste-t-il les bras croisés
à la vue du méchant qui avale l’innocent?
Le silence de Dieu est insupportable face à tant de souffrance absurde.
Pourquoi n’as-tu pas épargné à ton propre Fils une mort aussi ignoble?
Terrible silence!
Si tu existes, tu es un Dieu caché… Ou serait-ce que tu es cruel? Ou impuissant?

Je n’ai pas non plus de preuves de ce que signifie la mort.
Personnellement j’ai déjà vu à plusieurs reprises ses plumes.
Nombre de compagnons de route ne sont déjà plus… Ils s’en sont allés pour toujours.
Face à tant de morts accompagnées et tant de cadavres veillés
les questions me glacent…
Où sont-ils? Peuvent-ils m’entendre? Puis-je les remercier ou leur demander de l’aide?
Tout s’achève-t-il en asticots et en putréfaction?
Et s’il n’y a rien?
Silence tombal!

Face à de nombreuses avancées de la Science la foi classique me file
comme le sable entre les doigts…
La planète Terre n’est pas le centre de la Création,
mais un simple point bleu d’un petit soleil d’une galaxie marginale…
Il se trouve que l’évolution de la vie et des êtres humains
est en marche depuis des millions d’années…
Les maladies ont des causes et des remèdes naturels…
La génétique réalise des “miracles”, dont on ne pouvait même pas rêver auparavant…
La pauvreté est un problème socio-politique…
Il se s’agit pas de possessions diaboliques, ni de châtiments divins…
Je connais des gens honorables et heureux qui ne tiennent aucun compte de Dieu.
Où sont reléguées tant de croyances et de prières visant à obtenir le bonheur
et chasser les maladies et les malheurs?
Nombre de pratiques religieuses sont un échec!
Dieu nous échappe. Il n’est pas représentable ni contrôlable.
Il n’est pas tout-puissant.
Il n’a même pas de nom… Mille noms mais aucun qui vaille.

Cependant, hébété en pleine tempête, une autre réalité s’impose à moi:
Je dois reconnaître que la foi en Dieu m’a aidé réellement
à cultiver des idéaux
à me ranger véritablement parmi les pauvres,
à surmonter de grandes difficultés,
à aider maintes gens à recouvrer leur dignité…
J’ai senti, parfois, leurs démarches silencieuses…
C’est pourquoi, j’ai choisi sagement et librement, de manière nouvelle, de croire en Dieu.
Dépassant les questionnements, je fais le saut dans le vide.
Ma vie, si engagée et si merveilleuse, est une réalité palpitante,
qui ne peut s’entendre autrement que appuyée consciemment sur Dieu.
Je ne peux nier une présence divine dans ma vie.
Ni dans la vie de beaucoup d’autres personnes que j’ai accompagnées en profondeur.
Je contemple Dieu chez des couples fortement épris et chez des mères d’une solidarité héroïque.
J’ai reconnu la présence de Dieu dans des luttes héroïques d’organisations populaires…
Je reconnais que nous ne sommes pas capables de comprendre Dieu tel qu’il est.
Il est toujours supérieur à ce que nous pouvons penser ou imaginer.
Je ne le vois pas, il m’est impossible de le toucher,
mais j’ai expérimenté personnellement ses énergies,
si douces et si puissantes…
Enfermé dans une cellule sans horizons la main de Dieu a caressé mon coeur.
J’ai senti son étreinte quand on m’a calomnié et persécuté à mort…
Avec sa double traction j’ai traversé des marais terrifiants…
Son énergie a éclairé mes virages sombres et déplacé mes lourdes machineries…
Si bien que, à mes 81 ans, je peux partager joyeusement la vie d’un quartier marginal…
C’est pourquoi je choisis de croire en Dieu, mais un Dieu différent…

A partir de mon expérience vitale de Dieu,
je peux l’admirer avec extase dans les merveilles de la nature.
Je crois que les énergies de l’Univers, pesanteur et développement, sont de Dieu,
aussi bien dans le micro que dans le macrocosme.
Je reconnais que les merveilles de l’évolution de la vie à travers des millions d’années
sont le reflet de la patiente sagesse divine.
J’accepte avec enthousiasme la lente et longue évolution des hominidés,
dans un processus mirifique d’humanisation ascendante.
Je pense que l’homo sapiens n’est pas le terme de l’évolution.
Dans un lent et long mouvement évolutif se développeront de nouveaux humains,
avec des capacités supérieures d’intelligence et d’amour.
Je crois qu’existe dans l’Univers une diversité prolifique d’êtres conscients,
en constante évolution vers le haut.
Mais j’accepte que dans cette petite planète nous ne soyons pas capables aujourd’hui
de les détecter ni de nous relier avec eux.

Je m’engage en faveur de l’accès à la dignité de tous les humains de cette planète.
Les religions ne m’importent pas trop.
L’important est qu’elles nous aident à être plus humains.
Je crois que quelque espèce de présence de Dieu intervient dans toutes les religions.
Il n’est qu’un seul Dieu.
Mais il s’insinue dans des formes diverses, selon chaque culture.
Dieu n’a besoin ni de nos prières ni de nos offrandes.
Il demeure toujours dans une attitude respectueuse et silencieuse,
disposé à affermir avec douceur nos engagements,
pour autant que nous souhaitions vraiment nous laisser aider sur le chemin de l’amour.
Dieu a remis entre nos mains la marche de l’histoire.
Et il n’a pas l’intention de nous suppléer dans nos responsabilités…
La foi en lui implique des engagements effectifs, personnels et sociaux,
afin de bâtir un monde digne et juste pour tous.

J’ai choisi de croire en Jésus, l’homme chez qui Dieu s’est manifesté en plénitude.
Il nous révèle que la toute-puissance de Dieu, c’est l’amour.
Et il nous encourage à aimer sans conditions.
Selon Jésus, on ne peut accéder à Dieu qu’à travers l’amour.
Et il nous promet, avec son aide, le triomphe définitif de l’amour…

Le Dieu de Jésus ne détient pas de pouvoir. Seul il est miséricorde.
L’être humain le fait souffrir.
Mais il est impuissant face à la liberté qu’il nous a donnée.
Il est tellement impuissant qu’il a besoin de notre concours.
Dans le visage de tout souffrant je vois le visage de Jésus qui m’interpelle.
Je le rends présent dans ma vie en vivant la miséricorde…
La seule chose qui puisse aider Dieu c’est d’aimer,
tout particulièrement les exclus, à force de fraternité.

La personne du Jésus des Evangiles m’enflamme.
Christologies et Christophanies. Et aussi romans, peintures, films…
Mais je réfute avec indignation les démarches fanatiques, dépassées ou élitistes.
Je crois au triomphe évolutif de Christ.
Il est le sommet, le point Omega, vers lequel tend la marche de l’Univers.
Je crois en sa présence interculturelle, interreligieuse et intergalactique…
J’espère que d’une certaine manière l’amour que j’ai déployé dans cette vie
se répande sans frontières,
au-delà de l’espace et du temps…
Je l’accepte, dans l’ombre, sans m’enquérir du comment.
Les yeux fixés sur Jésus, le Jésus incarné, je fais antichambre sereinement…

(en l’an 2016)

José Luis Caravias, jésuite andalou (1935).

Il a consacré toute sa vie à lutter sous différentes formes avec et pour la paysannerie du Paraguay, et il est décédé le 25-03-2021, à l’âge de 86 ans.

A lire : 

: https://www.religiondigital.org/amistad_europea_universitaria/JL-Caravias-SJ-Bergoglio-conmigo_7_1456424359.html

Samedi saint

Ne descends pas dans le jardin

(Rimaud/Berthier/Studio SM)

1
Ne descend pas dans le jardin, oh Jésus.
Ne descend pas dans le jardin avant le jour !
Si je ne descends pas dans le jardin
Avant le jour,
Qui donc vous mènera vers les jardins du Paradis ?
Je descendrai dans le jardin en pleine nuit.
2
Ne laisse pas lier tes mains, oh Jésus.
Ne laisse pas lier tes mains sans dire un mot !
Si je ne laisse pas lier mes mains comme un voleur,
Qui donc pourra détruire les prisons dont vous souffrez ?
Je laisserai lier mes mains comme un voleur.
3
Ne t’étends pas sur cette croix, oh Jésus.
Ne t’étends pas sur cette croix jusqu’à mourir :
Si je ne m’étends pas sur cette croix comme un oiseau,
Qui donc vous gardera contre l’Enfer où vous alliez ?
Je m’étendrai sur cette croix comme un oiseau.
4
Ne laisse pas percer ton cœur, oh Jésus.
Ne laisse pas percer ton cœur par tes bourreaux !
Si je ne laisse pas percer mon cœur comme un fruit mûr,
Qui donc vous baignera de sang et d’eau pour vous guérir ?
Je laisserai percer mon cœur comme un fruit mûr.
5
Ne descends pas dans le tombeau, oh Jésus.
Ne descends pas dans le tombeau qu’ils ont creusé !
Si je ne descends pas dans le tombeau comme un froment,
Qui donc fera lever de vos cercueils vos corps sans vie ?
Je descendrai dans le tombeau pour y dormir.

A écouter ici ce très beau chant :

 https://ahp.li/1900dbf484edfda9414b.mp3

Prière du Cardinal Newman

Cher Jésus,

Aidez-moi à répandre Votre parfum, où que j’aille.

Inondez mon âme de Votre Esprit et de votre Vie,

Pénétrez et possédez tout mon être

Si complètement que ma vie

Ne soit qu’un rayonnement de la Votre.

Brillez à travers moi et soyez tellement en moi

Que chaque âme que je rencontre

Puisse sentir Votre présence en mon âme.

Qu’en levant les yeux, ce ne soit plus moi

Que l’on voit mais seulement Jésus !

Restez avec moi, et je commencerai alors à briller

Comme Vous brillez ;

A briller jusqu’à être une lumière pour les autres.

La lumière, ô Jésus, sera toute de Vous, aucunement de moi.

Ce sera Vous qui brillerez sur les autres à travers moi

Que je Vous loue ainsi de la manière que vous préférez

En brillant sur ceux qui m’entourent.

Que je Vous prêche sans prêcher,

Non par des mots mais par l’exemple,

Par la force d’attraction, l’influence bienveillante de ce que je fais,

L’évidente plénitude de l’amour

Que mon cœur Vous porte .Amen.

 

Cardinal Newman (Texte prié par mère Térésa avec sa communauté)

Prière en union avec l'Irak

 

Voici la prière proposée par le Patriarcat de Babylone des Chaldéenspour permettre à chacun de s’unir au pape François et aux Irakiens.

"Seigneur nous te confions le voyage du pape François en Irak à partir du 5 mars. Que l’Esprit saint inspire ses gestes et ses paroles, afin que le cœur de ceux qui le rencontreront et l’écouteront soit rempli de courage et de consolation.

Que les différentes communautés, ethniques, culturelles et religieuses puissent s’ouvrir les unes aux autres et s’engager pour prendre des mesures courageuses de réconciliation et de collaboration pour le bien commun.

Que l’Église en Irak reçoive le réconfort, la lumière et la force afin de ne jamais cesser de tisser des liens de fraternité et de paix. Seigneur, libère l’Irak et les pays du Moyen-Orient de la haine et de la violence."

 

*******************************

Prière des enfants d?Abraham (dite à Ur en Irak)
 
"Dieu Tout-Puissant, notre Créateur qui aime la famille humaine et tout ce que tes mains ont accompli, nous, fils et filles d'Abraham appartenant au judaïsme, au christianisme et à l'islam, avec les autres croyants et toutes les personnes de bonne volonté, nous te remercions de nous avoir donné comme père commun dans la foi Abraham, fils éminent de cette noble et bien-aimée terre d'Irak)...
 
Nous te remercions parce que, en bénissant notre père Abraham, tu as fait de lui une bénédiction pour tous les peuples...
 
Fais de chacun de nous un témoin du soin affectueux que tu as pour tous, en particulier pour les réfugiés et les déplacés, les veuves et les orphelins, les pauvres et les malades...
 
Ouvre nos coeurs au pardon réciproque et fais de nous des instruments de réconciliation...     AMEN"

 ***************************

Prières lues lors des partages sur "Fratelli Tutti"

 

Prière du 5 février 2021 (Chapitre 3)

Frères,
que demeure l’amour fraternel !
N’oubliez pas l’hospitalité :
elle a permis à certains, sans le savoir,
de recevoir chez eux des anges
. [...]

 

Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent :
contentez-vous de ce que vous avez,
car Dieu lui-même a dit :
Jamais je ne te lâcherai,
jamais je ne t’abandonnerai.

C’est pourquoi nous pouvons dire en toute assurance :
Le Seigneur est mon secours,
je n’ai rien à craindre !
(Hébreux 13)

 

Fratelli tutti, tous frères
Sur cette terre où Dieu fait vivre !
Fratelli tutti,
Gloire à Dieu qui apprend
La fraternité à ses enfants !

 

*****************

Prière du 9 janvier 2021 (Chapitre 2)

La vie est comme un tissage. 

 

La vie est comme un tissage:

  Avec patience file la laine,

Passe les fils avec courage,

  Par chaque geste de la semaine;

Le temps s’écoule et la vie change

  Dans le tissu les couleurs se mélangent.

 

La vie est comme un tissage

  Tu n’es pas seul sur ton ouvrage:

Bien d’autres mains construisent ta vie

  Mais pour les autres tu tisses aussi !

Tisse ta vie avec espoir

  Tu as ta place dans la fresque de l’histoire.

 

Tisse ta vie, tisse ta foi….

  Tu n’es pas seul, garde ta joie:

Les fils de Dieu soutiennent ton ouvrage

Fils de Dieu, fils des hommes….

  Pour la même tapisserie

Les fils se croisent et se mélangent en harmonie.

 

Parfois des trous, des mailles sautées,

  Garde courage: ton Dieu peut tout sauver

Il est avec nous pour nous aider

  A nouer les fils cassés;

C’est son Amour qu’Il a donné

  Pour remailler les vies brisées.

 

Tisse ta foi, change de point,

  Donne du relief à ton dessin.

Garde courage, Dieu tisse avec toi.

  Sur la route Il vient nourrir ta foi,

Ecoute son appel,

  Tu peux tisser la vie nouvelle.

 

Voulant comprendre où mène la vie

  Nous regardons l’immense foule….

Sur le métier, nos vies s’enroulent

  Nous travaillons comme dans la nuit….

Nous verrons le résultat

  Qu’après la mort, dans l’Au-Delà.

 

« Poème affectionnée » Sœur Nicole du Prado.

Texte publié dans la Semaine Religieuse d'Alger n°8

octobre 1998. Page 198

Semaine du 4 janvier 2021 : méditation de Fère Yves

 

L'évangile de ce dimanche en Marc est un beau tableau, un triptyque à y bien regarder...

Le volet gauche nous fait voir Jean le Baptiste qui montre à sa manière celui qui doit venir : voilà notre attention aiguisée...

Dimanche 10 janvier 

Le volet droit représente le témoignage donné par l'Esprit descendant sur Jésus comme une colombe et celui de la voix du Père qui laisse éclater sa joie...

Nous voici donc prêts à regarder celui que les uns et les autres désignent.

" Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée et il fut baptisé par Jean

dans le Jourdain".

 

Dieu devenu chair en Jésus, humain, humble... homme parmi les hommes, vraiment, pas en semblant!

Vendredi 8 janvier

 

Dieu devenu chair en Jésus, humain, humble... homme parmi les hommes, vraiment, pas en semblant!

« C’est lui, Jésus Christ, qui est venu par l’eau et par le sang : non pas seulement avec l’eau, mais avec l’eau et avec le sang. Et celui qui rend témoignage, c’est l’Esprit,car l’Esprit est la vérité. En effet, ils sont trois qui rendent témoignage, l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois n’en font qu’un. » ­1 Jean 5, 6-7

 Si l’Esprit est celui qui rend témoignage à Jésus depuis son baptême (la colombe) jusqu’à la croix (le pardon) , pourquoi Jean insiste-t-il sur l’eau et le sang, nous indiquant que ces deux là sont témoins aussi ?

 

L’eau parce que elle est un élément de la naissance, de chaque naissance… nous sommes tous venus au monde avec l’eau… et c’est aussi cela que nous rappelle Jésus quand il dit à Nicodème « Il faut renaître »… c’est encore ce que nous rappelle le baptême.

Le sang est la preuve de la vérité de l’humanité de Jésus… pas un esprit habillé d’une chair qui nous ressemble, mais la Parole devenue chair dans le sein de Marie...

******************

 Jeudi 7 janvier

« Celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas. 

... celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère. » Jean 4, 20-21

Si nous aimons Jésus-Christ, nous ne pouvons nous satisfaire d’aucun rejet, d’aucune exclusion… même de celle de nos ennemis…

A l’heure où les ‘soutiens’ de Trump ont attaqué le Capitole… comme il nous faut être vigilants !

*************

Mercredi 6 janvier

« Dieu, personne ne l’a jamais vu. ­Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous... ». ­1 Jean 4, 12

 Ce que Saint Jean nous redit ce matin n’est autre que ce que Jésus ne cesse de répéter dans les évangiles… la source de l’amour c’est Dieu, nous le savons, …

 se laisser aimer par lui et aimer encore et toujours nos frères et sœurs, aimer la création et tout ce qui vit, c’est notre seule passion…

 et

 « l’amour accompli bannit la crainte » 1 Jean 4, 18.

 Ce n’est pas une idée, mais un chemin à parcourir avec Jésus…

 COURAGE !

  ****************

 Mardi 5 janvier

 

L’évangile nous entraîne dans la logique du don… ce don a sa source en Dieu… qui ne fait que donner…

 Si je bloque le don pour moi, je condamne ce que j’ai reçu à pourrir…

 Dieu est source de vie… le sacrifice dont parle Jean réside non dans le fait de tuer un animal, mais dans le sang qui représente la vie et qui est répandu… ainsi Jésus a donné sa vie jusqu’au bout pour nous réconcilier.

 « Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu,

c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour ­nos péchés. »­­1 Jean 4, 10

 A notre tour de donner pour demeurer en Dieu… ne laissons pas pourrir le don de Dieu, aimons encore nos frères et sœurs…

 

 **************

 Lundi 4 janvier

« Voici comment vous reconnaîtrez l’Esprit de Dieu : tout esprit qui proclame que Jésus Christ est venu dans la chair, celui-là est de Dieu. » 1Jean 4, 2

C’est dans l’humanité de Jésus que se joue le salut du monde…

l’enfant de Bethléem, c’est Dieu qui se soumet à nos lois de croissance… c’est Jésus, le fils du charpentier qui quitte Nazareth et vient s’installer à Capharnaüm…

Dieu s’est fait mon frère, ton frère, notre frère…

toute sa vie sera un combat contre le Malin qui cherche par tous les moyens à le faire sortir de la condition humaine… tous les ’ si tu es le Fils de Dieu...’

Fr. Yves

Il n'y aura pas de Noël ?

IL N’Y AURA PAS DE NOËL ?
Bien sûr que si !
Plus silencieux et plus profond,
Plus semblable au premier dans lequel Jésus est né, dans la solitude. 

Sans beaucoup de lumières sur terre,
mais avec celle de l’étoile de Bethléem,
illuminant des chemins de vie dans son immensité.
Sans- parades royales colossales
mais avec l’humilité de nous sentir
des bergers et des jeunes à la recherche de la Vérité.
Sans grandes messes et avec des absences amères,
mais avec la présence d’un Dieu qui emplira tout.


IL N’Y AURA PAS DE NOËL ?
Bien sûr que si !
Sans les rues débordantes,
mais avec un cœur ardent
pour celui qui doit venir
sans bruits ni festivals,
ni réclamations ni bousculades ...
Mais en vivant le mystère sans peur
aux « Hérodes-covid » qui prétendent
nous enlever même le rêve d’espérer.
Noël aura lieu parce que DIEU est de notre côté
et qu’il partage, comme le Christ l’a fait dans une crèche,
notre pauvreté, nos épreuves, nos pleurs, nos angoisses et notre orphelinat. 

Noël aura lieu parce que nous avons besoin
d’une lumière divine au milieu de tant d’obscurité.
Jamais la Covid19 ne pourra atteindre le cœur ou l’âme
de ceux qui mettent dans le ciel leur espérance et leur haut idéal.


NOËL AURA LIEU !
NOUS CHANTERONS DES CHANTS DE NOËL!
DIEU VA NAÎTRE ET NOUS APPORTER LA LIBERTÉ !


P. Javier Leoz, 

curé de la paroisse San Lorenzo, Pampelune (Espagne) 

(texte qui lui a valu un appel téléphonique du pape François le 7/11/2020)

Merci à Céline pour ce partage
**************************

Entendu pendant le confinement

 

Seigneur nous savons que tu es le compagnon de toutes nos routes ;

Nous savons que tu écoutes nos cris, nos espoirs.  

Nous savons que tu prends soin de tous tes enfants pour les conduire à la vie.  


Alors, aide-nous à réveiller notre espérance, 
A garder les yeux ouverts sur le monde qui nous entoure. 

Que cette contagion devienne, 
Grâce à ton Esprit qui bouge nos vies, 
Contagion à la fraternité, à l’amour, à la solidarité. 

Tu nous invites à aller à la rencontre de nos frères et sœurs, 
Pour leur dire que tu es Vivant et que tu veux notre bonheur. 

Eclaire notre chemin, comme tu as éclairé 
Celui des compagnons d’Emmaüs.

 

Merci au C.M.R. Aînés des Hautes Pyrénées.

**************************


Ne sois pas loin...

Ne sois pas loin, dans le passé ou dans l’avenir, 
Sois aujourd‘hui ! 
Ne regarde pas ailleurs, 
Regarde ce qui est à ta portée ! 
Ne va pas autre part, 
Va là où tu dois aller ! 
Ne dis pas autre chose, 
Dis ce que tu es appelé à exprimer ! 
Ne pense pas le vide, 
Pense ce qu’il t’est donné de comprendre !
Ne fais pas n’importe quoi, 
Œuvre pour le bien ! 
Ne sois pas un autre, 
Sois toi-même ! 
N’aime pas n’importe comment, 
Aime comme Dieu aime ! 


Franz Lichtle

**************************

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

23.04 | 14:58

Je vois que les conditions de travail se dégradent partout. Et le tourisme, les artistes, etc... La pandémie a fermé la bouche aux gilets jaunes... qui avai

...
16.04 | 16:27

Merci, Mireille : quel plaisir de recueillir une réaction à la lecture du site.

...
13.04 | 19:35

Magnifique méditation avec Marie, Art Symbole Musique.
C'est une mine!

...
27.02 | 10:56

Merci de votre remarque sur notre manque de vigilance : nous allons faire le nécessaire à l'avenir.

...
Vous aimez cette page