D'accord, pas d'accord, dites-le nous !

Le contraire de la foi n’est pas l’athéisme, mais la peu...

Entretien avec Leonardo BOFF

1. Comment avez-vous perçu la démission de Benoît XVI ?

Dès le début, je me suis inquiété pour lui, parce que je le connaissais comme une personne timide, et je me demandais combien cela avait dû être difficile pour lui de saluer le peuple, de serrer les gens dans ses bras, d’embrasser des enfants. J’étais persuadé qu’un jour, suite à un affaiblissement de ses forces physiques et une diminution de sa vigueur mentale, il annoncerait sa démission. Bien qu’il fût un pape autoritaire, il n’était pas attaché à la charge de cette fonction. J’ai été soulagé car l’Eglise n’avait pas de chef spirituel apportant espérance et courage. Il nous faut un autre genre de pape, davantage un pasteur qu’un enseignant, non pas un homme de l’Eglise institutionnelle mais un représentant de Jésus qui disait « celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas  » (Jean 6,37 ), qu’il soit un homosexuel, une prostituée ou un transsexuel.

Leonardo Boff – 16.02.2013

Théologien et écrivain

(...) suite sur : http://www.nsae.fr/2013/03/04/pouvons-nous-esperer-que-le-prochain-pape-ne-soit-pas-un-benoit-xvii/

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

Aujourd'hui | 13:18

OUI… 100% d'accord ! je l'ai déjà lu, il circule bien sur internet ce petit billet jaune...

...
17.09 | 09:10

la réponse m'arrive aujourd'hui… Je connais toutes ces filles… et son garçon. Je ne savais pas laquelle était malade… merci. Je pense qu'elle est en bonne voie

...
17.09 | 08:56

Caroline.

...
13.07 | 10:38

quelle est le prénom de la fille de Monique ?e lire les dernières nouvelles ! garder le moral, c'est la moitié de la guérison. facile à dire pas à faire

...
Vous aimez cette page