D'accord, pas d'accord, dites-le nous !

Poème pour un cercle de silence...

Ils sont venus à un rendez-vous

curieux,

un peu mystérieux

 

Un cercle s’est formé

s’est élargi,

a grandi encore

sous le regard de passants étonnés

 

Nous étions dix, quinze

vingt, trente puis soixante

formant un cercle, un cercle de silence

fous le regard des passants interrogés

 

Nous sommes restés là :

10, 20 minutes,

30, 45 minutes et une heure entière,

sous le regard des passants questionnés.

 

Ils semblaient nous dire :

Vous êtes là, en silence, mais quelle est votre parole ?

Que dites-vous ? Que voulez-vous ?

 

Nous leur répondons

Les migrants lancent un cri à notre conscience.

C’est pour cela, qu’avec eux, nous nous taisons et faisons « silence ! »

Nous demandons :

Qu’en toute circonstance soit respectée leur dignité

Qu’à chacun soit donnée sa chance en humanité.

 

Ils sont « sans voix » !

Avec eux, nous nous taisons !

Mais notre silence devient un cri !

Un cri non-violent,

Un cri d’indignation.

Nous le répercutons

Dans ces « cercles de silence »

 Jacques Lancelot.

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

19.04 | 09:47

Bonne idée, Monique. On va tâcher de le faire vite ! Martine

...
08.04 | 23:36

Très très esthétique et attirant.
Que le créateur puisse y ajouter quelques vues sur la journée de février, Pâques à Orgon serait un summum...

...
08.04 | 23:29

oh trop chouette zozios.
Merci pour la qualité de la page d'accueil
je crois que la transhumance sur Orgon va nous ressourcer

...
01.01 | 11:33

2016 La pastorale en rural tient tant au coeur du diocèse que Transhumances se voit contraint de "transhumer" en mendiant un toit de paroisse en paroisse.Merci.

...
Vous aimez cette page