D'accord, pas d'accord, dites-le nous !

Vintimille, 15 octobre 2016.

Obsèques de Millet morte pour avoir voulu traverser la frontière.

"MILLET EST UNE VICTIME. Une victime, tout d’abord, du régime injuste de son pays, duquel elle s’est échappée. Un régime que tout le monde connaît mais dont personne ne se préoccupe....

MILLlET EST UNE VICTIME de nos frontières, aussi légales qu’injustes quand elles viennent se claquer au visage des gens et se ferment inexorablement, malgré leurs appels à l’aide...


MILLET EST UNE VICTIME d’une société qui se dit civilisée, qui revendique des principes comme ceux de la fraternité, de la liberté, de l'égalité... 

MILLlET EST UNE VICTIME de tous ces dossiers qui s’empilent sur les bureaux de ceux qui ont le pouvoir...

 

MILLET EST UNE VICTIME, enfin, de notre hypocrisie. Nous devons nous rappeler les paroles du Pape François, qui avec son habituelle franchise et son habituel courage, a dit il y a quelques jours : comment peut-on dire que l’on accueille le Christ dans notre vie si nous ne savons même pas accueillir les personnes de couleur qui frappent à la porte de notre maison et de notre cœur ?"

Témoignage et homélie complète de Mgr Suetta à lire ici : 

http://pdf.lu/51Xl

Le Groupe Welcome de Salon nous transmet la demande suivante :

Nous aurions besoin pour une famille syrienne :

- d'un congélateur (pas forcément très grand)
- d'une commode en pin

- d'un vélo d'appartement (pour la rééducation du dos d'un membre de la famille)

Appel National transmis par l'asociation "Résister aujourd'hui".

Après la journée de la déportation, le dernier dimanche d’avril et avant la commémoration de l’appel du 18 juin, acte fondateur de la Résistance Française, il est une date essentielle dont nous voulions voulons étendre la portée politique et symbolique au-delà de tous les clivages existants dans notre société : il s’agit du 27 mai, date anniversaire de la création du C.N.R. (Conseil National de la Résistance) et de l’unification de la Résistance.

Nous l’avons demandé depuis plus de 20 ans, aux côtés des anciens Résistants, non pas pour rajouter une commémoration mais pour que cette journée soit  l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du C.N.R.

‘’Résister Aujourd’hui’’ porte depuis des années la voix des résistants et celle des déportés et nous nous devons d’entendre et de transmettre ce qu’ils ont appris de leur résistance, ce qu’ils ont appris de l’enfer concentrationnaire, ce qu’ils ont appris des luttes et de la désobéissance civile car leurs voix viennent en écho,  aujourd’hui encore, en celles des combattants actuels, en celles des opprimés, en celles des prisonniers dans des geôles ou de systèmes où l’humain n’a plus sa place.

Evoquer le 27 mai, c’est donc parler du CNR et rappeler à tout le monde que c’est en pleine guerre que la Résistance a élaboré un programme ambitieux pour une nation solidaire ; réunis clandestinement autour de Jean Moulin, les représentants des 8 grands mouvements de la Résistance rédigeaient le programme des « Jours heureux » pour construire un modèle de société que beaucoup de nations nous envient encore à ce jour mais que certains essayent systématiquement de détricoter  car non conforme aux lois du marché .

N’oublions jamais que c’est aux résistants et aux membres du CNR que nous devons : la Sécurité sociale, la culture pour tous, le statut de la fonction publique, le droit de vote des femmes mais surtout la preuve qu’une société solidaire est possible ! De cette utopie née dans la clandestinité est née une période que nous connaissons toutes et tous sous le terme des « 30 glorieuses » !

Stéphane Hessel  disait en 2014 : «  Il y avait dans le programme du CNR l’affirmation d’une vision et cette vision est toujours valable aujourd’hui. Refuser le diktat du profit et de l’argent, s’indigner contre la coexistence d’une extrême pauvreté et d’une richesse arrogante, réaffirmer le besoin d’une presse vraiment indépendante, assurer la sécurité sociale sous toutes ces formes(….) Résister, c’est considérer qu’il y a des choses scandaleuses autour de nous. C’est refuser de se laisser aller à une situation qu’on pourrait accepter comme malheureusement définitive »

Et il disait aussi : « les valeurs de la Résistance, ce sont les valeurs de la République et de la Démocratie »

Ne laissons pas ces mots gravés sur nos frontons, enracinés  dans notre mémoire collective devenir des mots vidés de leurs promesses, ne nous laissons pas impressionnés par ceux et celles qui voudraient nous faire croire que le danger est partout et qu’au nom de la sécurité, nous devons accepter d’y perdre en droits fondamentaux.

La démocratie c’est l’équilibre des pouvoirs et quand les pouvoirs se concentrent de plus en plus dans les mains de l’exécutif il y a lieu de s’inquiéter. Nous ne savons pas ce que d’autres demain feront.

Résistons toutes et tous à cette tendance individualiste et consumériste, Résistons ensemble pour que la belle utopie des résistants de la libération survive aux intérêts individuels………..Nous voulons croire dans cette jeunesse qui se réveille et qui revendique un monde plus juste, plus généreux.

Les Nuits debout en sont un signe, signe que nos valeurs communes sont bien partagées et que l’Humain doit primer avant tout

Terminons par cet appel d’Anatole France : «  Et il est temps citoyens, qu’on sente votre force, et que votre volonté, plus claire et plus belle, s’impose pour établir un peu de raison et d’équité dans un monde qui n’obéit plus qu’aux suggestions de l’égoïsme et de la peur »

 

‘’Résister Aujourd’hui’’

le 26 mai 2016

 

Résister Aujourd'hui

 

Le Ligourès

 

Place Romée de Villeneuve

 

 

 

 

ECRIN VENEON,

 

un duo contes et chansons pour célébrer la Montagne,

 

autour de St Christophe en Oisans (Isère).

 

Voici 4 dates :

Dimanche 17 Juillet pour la Fête des Guides à la Bérarde (au fond de la vallée du Vénéon), à 13h30 à la Maison de la Montagne (entrée libre).

infos@berarde.com et site de la commune de Saint- Christophe.

 

Mercredi 20 Juillet en soirée au refuge de l'Alpe du Pin (départ du hameau des Granges à St Christophe 1h de marche et 530m de dénivelé).

Réservation auprès de Sylvie Danjard 06.07.97.54.67 sylvie.danjard@wanadoo.fr et www.refugealpedupin.com

 

Jeudi 21 Juillet, en soirée au refuge du Villar d'Arène.

(départ parking du Pont d'Arsine commune de Villar d'Arène) à 1h30 de marche avec 380m de dénivelé.

Réservation auprès de Sabine et André Kaincz 04.76.79.93.44 ou 04.76.79.94.66 refugealpevillaedarene@ffcam.fr et www.clubalpin.briancon.free.fr

 

Jeudi 28 Juillet, à partir de 21h, à la Cordée, bar-restaurant-hôtel-dortoirs-saunas,

à St Christophe (la ville) chez Marie-Claude Turc

04.76.79.52.37 marie-claude.turc@orange.fr et www.la-cordee.com

 

Si d'aventures vous cherchez d'autres points de chute (sans se faire mal!) pour découvrir la vallée depuis St Christophe :

 

- le gite du Plan du lac 04.76.80.19.19 rafting.veneon@wanadoo.fr

- le gite des Arias à Pré Clot chez Tairraz 04.76.79.27.41

et 06.79.93.12.21 gite.lesarias@orange.fr

- le restaurant-hôtel du Chritolet chez Serge Tropidez 06.74.09.08.29

et 04.76.79.55.72 lechritolet@orange.fr etwww.lechritolet.com

A la Bérarde :

- le restaurant l'Atre (dortoir?) chez Marie-Odile Rodier 04.76.79.21.55 marie-odile.rodier@orange.fr

- bar restaurant l'Escalade 04.76.79.60.81 et 06.73.92.09.53 christine.fabre0474@orange.fr

- Camping camping.berarde@orange.fr 04.76.79.20.45

- Chalet de la Bérarde chaletlaberarde@ffcam.fr

- Auberge de la Meije aubergedelameije@orange.fr 04.76.79.60.92

je vous laisse aussi pianoter sur internet pour d'autres pistes..

 

Bon vent de gaité

Au plaisir de vous retrouver ici ou ailleurs...

 

Monique BERTRAND                                                                      Jean-Louis BERTRAND

www.enseignedescontes.fr                                    

 

Bonjour

Merci à l'amie qui m'a envoyée ce poème : cette femme qui nous arrache les larmes et la colère et rend plus urgentes encore nos solidarités et nos luttes pour abattre les murs d'une indifférence tellement meurtrière !

Home.

Personne ne quitte sa maison à moins

Que sa maison ne soit devenue la gueule d'un requin

Tu ne cours vers la frontière

Que lorsque toute la ville court également

Avec tes voisins qui courent plus vite que toi

Le garçon avec qui tu es allée à l'école

Qui t'a embrassée, éblouie, une fois derrière la vieille usine

Porte une arme plus grande que son corps

Tu pars de chez toi

Quand ta maison ne te permet plus de rester.

Tu ne quittes pas ta maison si ta maison ne te chasse pas

Du feu sous tes pieds

Du sang chaud dans ton ventre

C'est quelque chose que tu n'aurais jamais pensé faire

Jusqu'à ce que la lame ne soit

Sur ton cou

Et même alors tu portes encore I'hymne national

Dans ta voix

Quand tu déchires ton passeport dans les toilettes d'un aéroport

En sanglotant à chaque bouchée de papier

Pour bien comprendre que tu ne reviendras jamais en arrière

Il faut que tu comprennes

Que personne ne pousse ses enfants sur un bateau

A moins que I'eau ne soit plus sûre que la terre-ferme

Personne ne se brûle le bout des doigts

Sous des trains

Entre des wagons

Personne ne passe des jours et des nuits dans l'estomac d'un camion

En se nourrissant de papier-joumal à moins que les kilomètres parcourus

Soient plus qu'un voyage

Personne ne rampe sous un grillage

Personne ne veut être battu

Pris en pitié

Personne ne choisit les camps de réfugiés

Ou la prison

Parce que la prison est plus sûre

Qu'une ville en feu

Et qu'un maton

Dans la nuit

Vaut mieux que toute une cargaison

D'hommes qui ressemblent à ton père

Personne ne vivrait ça

Personne ne le supporterait

Personne n'a la peau assez tannée

Rentrez chez vous

Les noirs

Les réfugiés

Les sales immigrés

Les demandeurs d'asile

Qui sucent le sang de notre pays

Ils sentent bizarre

Sauvages

Ils ont fait n'importe quoi chez eux et maintenant

Ils veulent faire pareil ici

Comment les mots

Les sales regards

Peuvent te glisser sur le dos

Peut-être parce leur souffle est plus doux

Qu'un membre arraché

Ou parce que ces mots sont plus tendres

Que quatorze hommes entre

Tes jambes

Ou ces insultes sont plus faciles

A digérer

Qu'un os

Que ton corps d'enfant

En miettes

Je veux rentrer chez moi

Mais ma maison est comme la gueule d'un requin

Ma maison, c'est le baril d'un pistolet

Et personne ne quitte sa maison

A moins que ta maison ne te chasse vers le rivage

A moins que ta maison ne dise

A tes jambes de courir plus vite

De laisser tes habits derrière toi

De ramper à travers le désert

de traverser les océans

Noyé

Sauvé

Avoir faim

Mendier

Oublier sa fierté

Ta survie est plus importante

Personne ne quitte sa maison,jusqu'à ce que ta maison soit cette petite voix dans ton oreille

Qui te dit

Pars

Pars d'ici tout de suite

Je ne sais pas ce que je suis devenue

Mais je sais que n'importe où

Ce sera plus sûr qu'ici.

 

 Warsan Shire ( Poétesse somalienne)

 

Et si ce texte était affiché dans le maximum d'endroits ?

La Pentecôte pour les trois familles monothéistes :juifs, chrétiens et musulmans est la fête de l'Alliance. la Voie d'alliance et passer de la violence à l’alliance c'est à dire à l'amour c'est à la foi un don et  un long chemin.  Beaucoup parmi ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas y sont engagés résolument et le cri de cette somalienne fait éclater tous les prétextes d'indifférence....

Bien cordialement

Jean Baptiste

 

Commentaires

19.04 | 09:47

Bonne idée, Monique. On va tâcher de le faire vite ! Martine

...
08.04 | 23:36

Très très esthétique et attirant.
Que le créateur puisse y ajouter quelques vues sur la journée de février, Pâques à Orgon serait un summum...

...
08.04 | 23:29

oh trop chouette zozios.
Merci pour la qualité de la page d'accueil
je crois que la transhumance sur Orgon va nous ressourcer

...
01.01 | 11:33

2016 La pastorale en rural tient tant au coeur du diocèse que Transhumances se voit contraint de "transhumer" en mendiant un toit de paroisse en paroisse.Merci.

...