D'accord, pas d'accord, dites-le nous !

Prière du pape François.

 

Je te rends grâce, Seigneur,

Pour le réconfort de Ta présence :

Dans ma solitude,

Tu es mon espérance et ma confiance ;

Depuis ma jeunesse,

tu es mon rocher et ma forteresse !

 

Merci pour la famille que tu m'as donnée

Et pour la bénédiction d'une longue vie.

 

Merci pour les moments de joie et pour les moments de difficulté.

Merci pour les rêves réalisés et pour ceux qui sont encore à venir.

Merci pour ce temps de fécondité renouvelée auquel tu m'appelles.

 

Augmente, o Seigneur, ma foi,

Fais de moi un instrument de ta paix ;

Apprends-moi à accueillir ceux qui souffrent plus que moi,

Apprends-moi à ne jamais cesser de rêver

Et à raconter Tes merveilles aux jeunes générations.

 

Protège et guide le Pape François et l'Église,

Afin que la lumière de l'Évangile

se répande jusqu'aux extrémités de la terre.

 

Envoie ton Esprit, o Seigneur, afin qu'il renouvelle la face du monde,

Apaise la tempêté de la pandémie,

Réconforte les pauvres et mets fin à toute guerre.

 

Soutiens-moi dans ma faiblesse,

Et fais que je vive pleinement

Chaque instant que tu me donnes

Avec la certitude que tu es avec moi chaque jour

Jusqu'à la fin des temps.

 

Amen

Merci pour cette invitation. 

J'ai bien pensé à vous... au renouvellement des membres... à la recherche toujours de la profondeur... où jeter les filets !...

Je vous mets en pièce jointe, une invitation à vous unir à la famille du Prado pour cause de relance vers la canonisation d'Antoine CHEVRIER. Le 17 juin, sera bénie une icone représentant cette grâce de Noël qu'il a reçue et qui l'a mis en route pour inventer une nouvelle façon d'annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres dans ce quartier de la Guillotière et périphérie.

Ses successeurs ont franchi deux siècles et beaucoup de frontières... et c'est justement  ceux qui sont loin de la "source" géographique qui demandent qu'on s'active un peu  plus pour faire connaître ce message.

 Marie-Thérèse Daubord

  

Bonjour à vous tous

Avancer au large, pas question de dormir... Ce n'est pas le cas de vous tous,

Donc bonne rencontre et merci pour tout ce que vous vivez, continuez, je n'en doute pas!  

Bien fraternellement.

 Paul Baracetti

  

Merci pour les nouvelles de Transhumance ,je suis
en admiration de se que vit Tranhumance pour la Mission Diocèse.

Alice

 

Bonjour à vous;

Je ne me manifeste pas souvent, mais par ce petit mot je voulais vous signaler que je suivais toutes vos activités, de loin, et cela me permets de prier pour vous concrètement...bravo pour tout ce que vous faites et croyez bien que je regrette de ne pas être avec vous... Amitiés à vous,

Alain Ducoux

J’ai tant de frères,

Que je ne peux les compter,
Dans la vallée, la montagne,
Sur la plaine et sur les mers.


Chacun avec ses peines,
Avec ses rêves chacun,
Avec l’espoir devant,
Avec derrière les souvenirs.


J’ai tant de frères,
Que je ne peux les compter.


Des mains chaleureuses,
De leur amitié,
Avec une prière pour prier,
Et une complainte pour pleurer.


Avec un horizon ouvert,
Qui toujours est plus loin,
Et cette force pour le chercher
Avec obstination et volonté.


Quand il semble au plus près
C’est alors qu’il s’éloigne le plus.
J’ai tant de frères,
Que je ne peux les compter.


Et ainsi nous allons toujours
Marqués de solitude,
Nous nous perdons par le monde,
Nous nous retrouvons toujours.


Et ainsi nous nous reconnaissons
Le même regard lointain,
Et les refrains que nous mordons,
Semences d’immensité.


Et ainsi nous allons toujours,
Marqués de solitude,
Et en nous nous portons nos morts
Pour que personne ne reste en arrière.


J’ai tant de frères,
Que je ne peux les compter,
Et une fiancée très belle
Qui s’appelle liberté.

 

Atahualpa Yupanki

 

 

LOS HERMANOS/ LES FRÈRES

 

Yo tengo tantos hermanos
Que no los puedo contar
En el valle, la montaña
En la pampa y en el mar

 Cada cual con sus trabajos

Con sus sueños, cada cual
Con la esperanza adelante
Con los recuerdos detrás

 

Yo tengo tantos hermanos
Que no los puedo contar

 Gente de mano caliente

Por eso de la amistad
Con uno lloro, pa llorarlo
Con un rezo pa rezar
Con un horizonte abierto


Que siempre está más allá
Y esa fuerza pa buscarlo
Con tesón y voluntad

Cuando parece más cerca

Es cuando se aleja más
Yo tengo tantos hermanos
Que no los puedo contar

 Y así seguimos andando

Curtidos de soledad
Nos perdemos por el mundo
Nos volvemos a encontrar

 

Y así nos reconocemos
Por el lejano mirar
Por la copla que mordemos
Semilla de inmensidad

 

Y así, seguimos andando
Curtidos de soledad
Y en nosotros nuestros muertos
Pa que nadie quede atrás

 Yo tengo tantos hermanos

Que no los puedo contar
Y una hermana muy hermosa
Que se llama ¡libertad!

  

Auteur et compositeur : Atahualpa Yupanki
Interprètes : Bïa et Lhasa de Sela
Traduction française : Jean-Yves Sarrat
Extrait du lancement de l’album Nocturno (Mars 2008)

 

Ne sois pas loin, dans le passé ou dans l’avenir ,
Sois aujourd‘hui !
Ne regarde pas ailleurs,
Regarde ce qui est à ta portée !
Ne va pas autre part,
Va là où tu dois aller !
Ne dis pas autre chose,
Dis ce que tu es appelé à exprimer !
Ne pense pas le vide,
Pense ce qu’il t’est donné de comprendre !
Ne fais pas n’importe quoi,
Œuvre pour le bien !
Ne sois pas un autre,
Sois toi-même !
N’aime pas n’importe comment,
Aime comme Dieu aime !

Franz Lichtle

Prière de Daniel Bourguet *.

 

Seigneur donne -nous la prière....!

Dégage-toi dans la mesure ...même...

où tu t'engages sans compter...!

Prends de la distance dans la mesure même...

où tu communies fraternellement à autrui...!

Le coeur humain même le plus généreux...

n'est pas inépuisable : DIEU seul est ILLIMITE..!

  A exiger sans cesse le maximum de lui-même...

l'être profond se dissocie et se perd...!

La parole alors devient vide et la prière inquiète..!

Pour retrouver un regard libre sur les évènements

il faut fuir et se tenir tranquille et rassemblé

devant le maître de tout.

Prends le temps de vivre amicalement avec toi-même...!

  Apprends dans le repos du corps et de l'esprit...

la calme lenteur de toute germination..!

  Daniel Bourguet,  Les Abellières

* Ermite protestant près de Saint-Jean-du-Gard.

 

et aussi :

 

 

Homélie de l'ascension au monastère de l'épiphanie d'Eygalières :

http://pdf.lu/TX3D

Commentaires

23.04 | 14:58

Je vois que les conditions de travail se dégradent partout. Et le tourisme, les artistes, etc... La pandémie a fermé la bouche aux gilets jaunes... qui avai

...
16.04 | 16:27

Merci, Mireille : quel plaisir de recueillir une réaction à la lecture du site.

...
13.04 | 19:35

Magnifique méditation avec Marie, Art Symbole Musique.
C'est une mine!

...
27.02 | 10:56

Merci de votre remarque sur notre manque de vigilance : nous allons faire le nécessaire à l'avenir.

...