Temps forts de l'année liturgique

Epiphanie 2022 : homélie virtuelle de Sr Michèle

Nous sommes ici à la source de la foi : Jésus, Verbe fait chair, Dieu qui nait. Dieu qui entre dans le temps, qui entre dans un espace, qui entre dans une culture. Dieu comme nous, un humain. Laissons-nous étonner par cela. Et demandons-nous ce que cela change quant à notre image de Dieu et ce que cela change quant à notre perception de nous-mêmes.

Ces mages orientaux, représentent tous les chercheurs, chercheuses de Dieu. Tous ceux, toutes celles du monde entier qui reconnaîtront en Jésus, Dieu venu nous rejoindre. C’est chacun-e de nous. Ils sont venus de loin, ils ont fait tout un chemin. Et nous ? De quel orient sommes-nous venus : orient du doute, de l’incroyance, de la souffrance …Par quel chemin sommes-nous venus au Christ ? Par quels chemins venons-nous à lui ?

Où est le roi des juifs qui vient de naître ? La question porte sur le lieu de la naissance. Occasion de se demander : dans notre vie, quel sont les lieux où nous voyons naître le Christ ? Quels sont les lieux de nativité aujourd’hui pour nous ?

Regardons maintenant Hérode, ce qu’il fait, écoutons ce qu’il dit. Le verset 13 nous donne la clé de son comportement. Actes et paroles sont motivés par la volonté de tuer l’enfant. Pourquoi ? Pourquoi un enfant est-il dangereux pour lui ? Pourquoi ce refus dès le début de la vie de Jésus ?

Et les Grands prêtes et scribes? Ils ont la connaissance du lieu de la naissance mais ils ne bougent pas, ne vont pas voir. Leur connaissance ne produit rien en eux. Leur connaissance n’est pas vitale pour eux, ce n’est pas le cœur de leur vie.

Enfin, regardons les mages. Faisons comme eux, regardons Jésus, contemplons simplement Dieu dans la faiblesse, la vulnérabilité d’un enfant. Nous emplir les yeux de ce que nous voyons.

Ils ouvrent leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l’or de l’encens et de la myrrhe. Pourtant, évidemment, cet enfant ne leur a rien demandé ! Ce que nous offrons à Dieu n’est pas une commande de sa part, ce qu’il voudrait qu’on lui donne !  C’est simplement ce que par amitié, nous voulons lui donner. Par cela laissons-nous guérir de cette fausse image de ce que Dieu veut. Son unique volonté est que nous vivions. Quelle cassette de notre cœur nous voulons ouvrir ? Quel or et quel encens, quelle myrrhe nous voulons donner ?

Pour finir, ils prirent une autre route pour rentrer dans leur pays. Avoir rencontré Jésus déroute, on ne fait plus comme avant ! Ils vont habiter le pays de leur vie autrement.

 http://aubonheurdedieu-soeurmichele.over-blog.com/

NOËL... poème de Catherine Berlot Legrand

Astre de nuit, pâle lueur,

Annonce de lumière 

Au jour du face à face...

 

Lumière de Noël, 

Présence en nos maisons,

Au plus sombre des nuits 

De notre humanité. 

 

Présence de Noël 

En toutes nos absences,

A ces lieux de labeur,

Qui parlent bienveillance, 

Faux semblant d'esclavage,

Et réduisent au silence, 

Toute soif de justice...

 

Parole de Noël, 

Au plus secret des cœurs,

Ciel qui s'ouvre

Et découpe les liens

Des sordides mensonges

Qui divisent familles,

Églises ou entreprises...

 

Secret de ces Noëls,

Naissance du divin,

Puissance de la Vie,

Qui anime et relie

L'infiniment petit

A L'infiniment grand...

 

Puissance de Noël 

Dans la fragilité 

D'un tout petit enfant;

Douceur sur nos visages, 

Qui garderont les traces,

Rides où se sont écoulées, 

Les eaux amères de nos larmes.

 

Douceur de Noël, 

Murmure de promesses,

Qui rend Inacceptables,

L'immense solitude

Et l'affreux dénuement 

De tous les exilés,

Fruits amers, aux visages marqués 

Par la guerre ou bien l'âge.

 

Murmure de Noël...

Qui invite au silence

Et ouvre nos oreilles 

Au cœur qui bat en nous,

Sang qui irrigue

Et nomme toute chair

Frère et sœur de combat.

 

Astre de Noël, 

Qui veille de la nuit au jour...

Amour qui adoucit

La brûlure déchirante 

De la vérité...

Paix qui rend fort et embrasse 

Ceux et celles qui crient

Justice...

 

Justice de Noël 

Marchera devant nous...

Astre du jour, pâle lueur...

Insolente lumière 

Du dernier face à face...

 

Catherine Berlot Legrand 

Le 25/12/2021

A relire sur le Blog  : http://aubonheurdedieu-soeurmichele.over-blog.com/  

 

 

Nous croyons en un Dieu qui a la puissance de se faire homme.

Non, nous ne croyons pas en un Dieu qui aurait la puissance d’arrêter les violences, d’arrêter la guerre. Nous croyons en un Dieu qui a la puissance de se faire homme. De se faire tout petit, pour être avec les hommes, au milieu de la guerre, de la pauvreté, de la misère, de la peur, de la haine. {...]

[...] Il est là. Et c’est sa toute-puissance et notre espoir.

Article de Luna Vernassal, dans Témoignage Chrétien du 17 décembre 2021.

https://ahp.li/15a937e7cd8dbe10701f.pdf

 

Et Dieu se fait homme

Murillo Adoration des Bergers. Musée du Prado (Madrid) Domaine public

Et Dieu se fait homme sur le site PRIXM

https://www.prixm.org/articles/incarnation-noel-le-verbe-s-est-fait-chair-naissance-de-jesus-bible-evangile-de-jean

 

L'ivresse des apôtres (sur prixm)

Voir à ce lien : "L'ivresse des apôtres"

 

https://www.prixm.org/articles/le-vin-dans-la-bible-ivresse-pentecote

 

L'iconographie de la Pentecôte, peut véhuculer des "fake news" !

Une peinture où il n’y a que les apôtres qui reçoivent le don de l’Esprit : fake news !

 

Une peinture où il n’y a que les apôtres et Marie : fake news !

 

Voici une peinture qui correspond à ce que nous dit les Actes des Apôtres :

Oui, les apôtres, oui Marie, oui, d’autres femmes, oui des frères et oui 120 personnes si l’on n’oublie pas de citer le verset 15 de Ac 1

On comprendra bien l’intérêt idéologique des représentations qui oublient les femmes, les frères, les 120 : une théologie qui fait des seuls hommes apôtres les dépositaires de l’Esprit Saint !

Et bien non, c’est à toute l’Eglise naissante…et à chacun-e d’entre nous aujourd’hui que l’Esprit est donné.

 

Intentions de prière du CCFD-Terre solidaire, en lien avec leurs partenaires palestiniens et israéliens

Témoignage de « Community Media Centre » association partenaire du CCFD-Terre Solidaire, à Gaza

 « Nous n'avons pas d'autre exigence que la mise en œuvre effective du droit international des droits de l'homme et du droit des Palestiniens à la vie, à la sécurité et à l'autodétermination en vertu des conventions humanitaires internationales, ainsi que la poursuite impartiale des crimes de guerre israéliens devant la communauté internationale. »

Seigneur, la demande de ces Palestiniens s’adresse aux responsables politiques de notre monde. Éclaire-les de ton esprit de Justice et de Vérité pour qu’ils décident enfin de prendre les mesures qui permettront cette mise en œuvre du droit et satisfaire ainsi cette attente juste.

Elle s’adresse aussi à nous, chrétiens, responsables en Église de nos frères et sœurs. Donne-nous la force de questionner inlassablement nos gouvernants, de braver nos peurs pour faire connaître ce que vivent Palestiniens et Israéliens, ainsi que les causes de cette violence d’aujourd’hui.

 

Témoignage « We are not Numbers » partenaire du CCFD-Terre Solidaire à Gaza

« Le sentiment le plus dur qu'une personne puisse ressentir sur cette terre, a écrit un autre résident de la maison de Lahya′ c'est d'être une mère, ou un père, pendant les bombardements qui ont lieu ici. L'impuissance totale que l’on ressent face à la peur de l'enfant, et la capacité zéro de lui assurer : ça va aller ».

Seigneur, vois tous ces enfants qui vivent dans la peur, qui, depuis qu’ils sont nés, n’ont connu que privations et violences. Quel avenir pour eux ? Nous te les confions, nous te confions leurs parents déchirés devant leurs angoisses. Que la conscience internationale se préoccupe de toutes ces « saintes » familles, qu’elles ne soient pas oubliées et passées au rang de victimes collatérales soumises au désir de vaincre et de régner d’un État, d’une armée et de combattants aveuglés par le désir de destruction.

 

Témoignage de « Breaking the Silence » partenaire israélien du CCFD-Terre Solidaire

« Beaucoup de gens veulent que nous restions tranquilles pour le moment. Ce n’est pas le moment d’affaiblir le moral national, diront-ils. Nous devons agir de manière responsable. […] C’est maintenant qu’il faut s’exprimer. »

Seigneur, nous devons, nous aussi, agir de manière responsable. Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ? Comme les militants israéliens, aide-nous à ne pas rester silencieux, à dénoncer haut et fort tous les actes de barbarie, à ne pas baisser les bras devant un certain sentiment d’impuissance, dans un souci de vérité des faits, vérité de l’histoire. Donne-nous, contre tout espoir, de garder l’espérance avec Palestiniens et Israéliens qui eux tentent de ne pas sombrer.

 

Information transmise par Sabeel (Centre œcuménique de théologie réunissant tous les chrétiens palestiniens quelle que soit leur Eglise)

« L’Eglise méthodiste (protestante) a vendu les parts qu’elle détenait dans l’entreprise Caterpillar, parce que ses engins sont utilisés pour détruire les logements, les habitations des Palestiniens.

Cette information redonne de l’espérance. Mais aujourd’hui, les armes fabriquées et vendues par quelques nations sèment le malheur, le désespoir et la mort. Elles permettent à certains de ne pas respecter la justice et les droits. »

Seigneur, que Ton Esprit de Justice, de Vérité et d’Amour soit entendu par tous les croyants.

Que ton Corps, l’Eglise prenne position en faveur du droit et de la justice.

Qu’ensemble et avec nos frères d’autres confessions, nous changions notre regard et construisions un monde à Ton Image

En ce matin de Pâques

En ce matin de Pâques,  tu es parti au jardin.

Les fleurs et les bourgeons éclataient d'un parfum de Résurrection.

Tu es resté dans le jardin, il faisait bon.

 

Mon ami, pourquoi ne vas-tu pas au fond du jardin ?

Mon ami, pourquoi ne vas-tu pas jusqu'au tombeau ?

 

« Le tombeau, me diras-tu, il est vide, tu le sais bien.

 Christ est ressuscité, il nous précède en Galilée... »

 

Mon ami, je te le dis, descends jusqu'au tombeau. Ne t'arrête pas à l'entrée.       

Je sais : le suaire est plié, les bandelettes roulées. Avance, n'aie pas peur.

 

Au fond du tombeau, il y a un enfant. 

Un enfant qui avait des rêves, et que tu connais bien.

  Des rêves que tu as enfouis, parce que les rêves, des fois, ça fait trop mal ! et puis, la vie a passé...

 

"La vie" dis-tu ?

Laisseras-tu l'enfant au fond du tombeau,

ou reprendras-tu la main que tu as lâchée pour offrir cet enfant et ses rêves à la lu­mière de résurrection de notre Dieu ?

Au fond du tombeau, tu trouveras aussi un amour, une amitié, une solidarité qui se sont per­dus, que la vie a usés. Un visage d'homme, de femme, de frère, de mari, de fils, qu'on a laissé tom­ber. C'est la vie...

"La vie" dis-tu ?

La vie est don. 

Avais-tu assez donné pour que la méfiance, le doute, l'incompréhen­ sion, l'indifférence ne puissent pas entrer en toi ?

Laisseras-tu l'amour perdu sans lumière au fond du tombeau ? Ne sais-tu pas qu'à côté de lui s'est levé le pardon de notre Dieu qui est plus fort que ton cœur et que tes forces ?

 

Entrons ensemble au tombeau, mon ami, car au fond, il y a notre vie. Notre vie ligotée, enchaînée par ces minuscules bandelettes de la lâcheté, de l'habitude et de la désespérance ordinaire ... notre vie résignée.

Et puis, il y a aussi le monde. 

Le monde meurtri, soumis, trop grand, trop lourd, ce monde mondialisé, avec ses enfants qui n'ont jamais eu le temps de rêver, et ces hommes qui se battent comme des enfants avec des armes de démon.

Attendons encore un peu, mon ami. 

Nos yeux s'habituent à l'obscurité. Et surgit alors l'espérance, oh ! toute petite

une parole qu'on arrive enfin à dire

un geste qu'on pensait ne plus savoir faire

un pardon qu'on s'était juré de refuser

une action qu'on se croyait trop seul pour entreprendre

 

Mon ami, pourquoi Christ serait-il ressuscité tout seul ?

Si Dieu ressuscite, il t'appartient de remettre debout

Si Dieu pardonne, il t'appartient de construire la paix

Si Dieu pousse la pierre, il t'appartient de la libérer.

Souviens-toi : une simple voix de femme qui soulève le monde par la nouvelle de la Résurrection.

 

Tu peux maintenant sortir du tombeau.

Regarde ce jardin, il est à toit comme aux premiers jours de l'Eden.

Et la Vie de Dieu fait renaître nos cendres.

 

 

 

 

Pâques

 Prenons un temps pour observer autour de nous, pour nous interroger sur notre rapport au monde.
    Puis ouvrons une à une et dans l'ordre les images du diaporama ci-dessous et laissons nous porter pour découvrir comment la résurrection du Christ nous invite à des retournements.
    Être reconnu dans son identité, être retourné dans le fond de son être, voici l’expérience qui attend celles et ceux qui sont saisis par la rencontre du Christ.

Un chant : 
 Pâques de Noël Colombier :   https://www.youtube.com/watch?v=Yzidlv9JfeY&list=RDYzidlv9JfeY&start_radio=1&t=16

 

Samedi saint : deuil et confiance

Après sa mort sur la croix, Jésus est mis au tombeau.  L’écriture nous dit qu’il descend au séjour des morts. Il est maintenant de l’autre côté et nous ne pouvons pas vraiment savoir ce que cela signifie.  Ses amis de l’époque ont ressenti une grande absence, une peine immense, des  regrets, des remords peut être…

L’Église nous invite à entrer dans le silence. A vivre un temps où nous descendons au fond de nous-même avec ces événements  présents au cœur.

Un temps est nécessaire pour faire deuil. Deuil de ce négatif qui nous habite et que Jésus a pris sur lui avec sa mort …  Deuil de quelques certitudes… Deuil de...

Mais le message de Jésus et ses dernières paroles demeurent.  Confiance absolue en son Père…

Donc en même temps deuil et espérance

Entrons maintenant dans le silence du samedi saint.

He Nevuh Said a Mumbalin' Word

Petit retour en arrière, au Vendredi Saint, mais c'est pour écouter un magnifique Gospel afro-américain évoquant la crucifixion du Christ dans la version musicale  du saxophoniste de jazz marseillais Raphaël Imbert.

 Merci à Lucile.

 https://www.youtube.com/watch?v=6VqhulU-xAc

 

 

1 They crucified my Lord,
and he never said a mumbalin’ word;
they crucified my Lord,
and he never said a mumbalin’ word.
Not a word, not a word, not a word.

 

2 They nailed him to a tree,
and he never said a mumbalin’ word;
they nailed him to a tree,
and he never said a mumbalin’ word.
Not a word, not a word, not a word. 

 

3 They pierced him in the side,
and he never said a mumbalin’ word;
they pierced him in the side,
and he never said a mumbalin’ word.
Not a word, not a word, not a word.

 

4 The blood came trickalin’ down,
and he never said a mumbalin’ word;
the blood came trickalin’ down,
and he never said a mumbalin’ word.
Not a word, not a word, not a word.

 

5 He bowed his head and died,
and he never said a mumbalin’ word;
he bowed his head and died,
and he never said a mumbalin’ word.
Not a word, not a word, not a word.

 

Chemin de Croix Arts et Prière

Un très beau et priant chemin de croix "Notre Dame des sept douleurs".

En cliquant sur les liens en bleu, de très beaux chants vous accompagneront tout au long de cet itinéraire de la vie de Marie.

A chaque étape, explication des symboles.

 

https://ahp.li/f4d744c511dc1150ffdc.pdf

 

Voici les précisions d'heure et de connexion pour la semaine sainte : 
- Les offices du Jeudi 1er avril et du vendredi 2 avril commenceront à 19 heures.
- La veillée pascale du samedi 3 avril à 20 h 30.
Pour ces 3 rendez-vous en visioconférence1 seul lien 

https://us02web.zoom.us/j/2490572817

 

Pour préparer la veillée du Samedi Saint :

- Vous trouverez au lien suivant textes et musique : https://padlet.com/pascalemistral/2z0za2439b9e1gz

  N'oubliez pas dans le dernier texte d'indiquer vos commentaires, ils seront repris dans la veillée.  

- Le soir, munissez-vous d'une bougie à allumer et préparez le nom d'un Saint que vous aimeriez rendre présent. 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Martine Carlier | Réponse 16.04.2021 16:27

Merci, Mireille : quel plaisir de recueillir une réaction à la lecture du site.

Mireille | Réponse 13.04.2021 19:35

Magnifique méditation avec Marie, Art Symbole Musique.
C'est une mine!

Voir tous les commentaires

Commentaires

15.01 | 20:14

Merci de votre appréciation. Et meilleurs vœux, Martine Carlier, secrétaire

...
08.01 | 12:47

je découvre votre site.
Je le trouve bien achalandé et en plus avec le lien permettant d'aller directement sur le texte. http://pleinjour.wordpress.com

...
07.12 | 12:24

Merci, Janine. Nous prierons plus particulièrement le 18 janvier à Salon.
http://www.transhumances13.fr/449506275

...
07.12 | 03:06

Il est temps de s'unir ! Dieu vous bénisse

...
Vous aimez cette page