Mission Rurale de la C.E.F.

Chers amis, 

Nous espérons que chacun d'entre vous se porte bien en cette fin d'année bien perturbée. Nous vous souhaitons un heureux et saint Noël, empli de la joie et de la paix du Sauveur. 

Vous trouverez dans cette lettre quelques nouvelles de Terres d'Espérance, les rencontres de l'Eglise du monde rural... un projet qui n'en est plus à quelques rebondissements près ! 

Fraternellement, 

L'équipe de la Mission Rurale : p. Joël Morlet, Isabelle Pélissié du Rausas, Dauphine Piganeau.

Terres d'Espérance 2021... et 2022 !

Au vu des circonstances que vous connaissez, nous avons décidé de transformer notre rendez-vous d’avril 2021 en deux échéances, sur le temps long :

  • Une journée diocésaine le samedi 24 avril 2021,
  • Un rassemblement national en avril 2022, à Châteauneuf de Galaure.

Nous proposerons aux référents diocésains, dans les semaines qui viennent, une trame et une « boîte à outils » pour cette journée diocésaine du 24 avril 2021. 

Elle peut rassembler largement des chrétiens de votre diocèse, prêtres et laïcs engagés en mouvements ou en paroisse, des agriculteurs, des curieux, des nouveaux arrivés…autour de ces questions si importantes : quelle présence, quel avenir pour l’Eglise dans le monde rural ? comment y annoncer l’Evangile à chacun de nos contemporains ?

Ce processus en deux temps, s’il n’est pas celui que nous avions envisagé initialement, va sûrement nous permettre d’approfondir ces questions, de créer des liens et de partager nos initiatives à l’échelle locale : le rassemblement de 2022 n’en sera que plus passionnant, et ancré dans la réalité du terrain.

Cette décision a été prise par le comité de pilotage de l’événement courant novembre. Pour mémoire cette équipe de préparation rassemble plusieurs mouvements d’Église, Mgr Jacques Habert (Bayeux-Lisieux), Mgr Laurent Le Boulc’h (Coutances et Avranches), Mgr Yves Le Saux (Le Mans), Mgr Pierre-Yves Michel (Valence) et Mgr Jean-Philippe Nault (Digne) ainsi que l’équipe de la Mission Rurale.

 

Quelques mots de Mgr Jacques Habert, chargé de la Mission en monde rural, sur le nouveau format de Terres d'Espérance 

« Il nous paraissait trop aléatoire de maintenir un rassemblement dont nous n’aurions su qu’à la dernière minute s’il était possible de le maintenir. Le découragement aurait pu saisir les organisateurs et les participants. Ce projet prévoit de réunir 7 à 800 personnes et porte des dimensions fraternelles, spirituelles et festives : il aurait été très pénalisant de l’organiser seulement pour une centaine de personnes.

Ce report pour l’année 2022 va nous permettre d’approfondir le lien entre ce rassemblement national et les travaux qu’effectue la conférence des évêques sur des thématiques très proches. Les travaux de ce mois de novembre 2020 l’attestent avec force. Nous allons mutualiser les réflexions que chacun effectue dans son domaine.

Enfin, ce délai supplémentaire va aussi nous donner du temps pour une mobilisation et une sensibilisation plus forte dans tous les diocèses. Dans cette perspective, nous prévoyons que soit organisée dans chaque diocèse, ou en inter-diocèse, une rencontre d’une simple journée, le samedi 24 avril 2021. Elle sera une étape pour préparer de façon plus forte encore le rassemblement de 2022. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce projet et nous vous donnerons des éléments de préparation pour ne pas surcharger des agendas déjà bien remplis »

Nous allons recontacter chaque référent dans les semaines qui viennent à propos de cette journée du samedi 24 avril. 

 

.. et quelques lignes de Laudato Si (Pape François)

«J'ai pris le nom de François comme guide et inspiration au moment de mon élection en tant qu'évêque de Rome. Je crois que François est l'exemple par excellence de la protection de ce qui est faible et d’une écologie intégrale, vécue avec joie et authenticité. C’est le saint patron de tous ceux qui étudient et travaillent autour de l'écologie, aimé aussi par beaucoup de personnes qui ne sont pas chrétiennes. 

En lui, on voit jusqu’à quel point sont inséparables la préoccupation pour la nature, la justice envers les pauvres, l’engagement pour la société et la paix intérieure.

Il a manifesté une attention particulière envers la création de Dieu ainsi qu’envers les pauvres et les abandonnés. Il aimait et était aimé pour sa joie, pour son généreux engagement et pour son cœur universel. C'était un mystique et un pèlerin qui vivait avec simplicité et dans une merveilleuse harmonie avec Dieu, avec les autres, avec la nature et avec lui-même. En lui, on voit jusqu’à quel point sont inséparables la préoccupation pour la nature, la justice envers les pauvres, l’engagement pour la société et la paix intérieure.»

 

A bientôt ! Avec tous nos voeux pour la nouvelle année qui s'annonce, 

L'équipe de la mission rurale : 

P. Joël Morlet

 Isabelle Pélissié du Rausas

Dauphine Piganeau

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

14.06 | 07:34

Bonjour à tous. Les commentaires de ce Blog sont limités à 160 caractères. Pour donner votre avis plus longuement, envoyez un mail à : transhumances13@gmail.com

...
13.06 | 07:16

mmo po

...
06.04 | 12:01

Merci

...
14.01 | 15:14

Oui, Marie-Thérèse, ii y en aura.
Bonne journée

...
Vous aimez cette page